La société enchaîne les lancements, les mises en orbites et les récupérations de premiers étages. Après la mission Iridium-3 cette semaine, c’était au tour d’Echostar 105/SES-11 cette nuit.

Particularité de cette mission, le premier étage était recyclé d’un précédent lancement en février de cette année afin de ravitailler la Station Spatiale Internationale. Il est de nouveau venu se poser en douceur sur Terre, sur la barge Of Course I Still Love You dans l’océan Atlantique. Une opération devenue une routine pour SpaceX.

SpaceX : nouveau lancement et récupération d’une fusée Falcon 9 recyclée
chargement Chargement des commentaires...

À découvrir dans #LeBrief
Copié dans le presse-papier !

Cette action est menée par l’European Telecommunications Network Operators’ Association (alias ETNO). Dans le lot des signataires, on retrouve BT Group, Ericsson, Nokia, Orange, KPN, Proximus, Telecom Italia, T-Mobile, etc.

Tous s’inquiètent de l’orientation du Code des télécoms qui pourrait, selon eux, conduire à limiter leurs investissements dans les futures technologies (dont la 5G). La cause principale de leur colère concerne la pression réglementaire jugée élevée et des règles présentées comme obsolètes.

Bref, ils veulent plus de liberté pour continuer à investir. Un coup de pression alors que les discussions entre Commission, Conseil et Parlement s’ouvriront demain.

Pour rappel, ce n’est pas la première fois que les opérateurs se lancent dans un « chantage » à l’investissement. L’année dernière, ils souhaitaient que les régulateurs européens reviennent sur le principe de neutralité du Net, comme l’expliquait alors Sébastien Soriano, président de l’Arcep.

Copié dans le presse-papier !

Le ministère de l’Éducation nationale a publié au Journal officiel du samedi 21 octobre un arrêté relatif aux espaces numériques de travail (ENT).

Ce texte, qui modifie un précédent arrêté, étend notamment le champ d'application des ENT, aujourd'hui déployés dans les seuls écoles, établissements publics locaux d'enseignement (EPLE) et établissements d'enseignement supérieur, aux « établissements d'enseignement privés sous contrat » ainsi qu'aux « centres de formation d'apprentis de l'éducation nationale ».

L’avis rendu par la CNIL sur cet arrêté a également été publié au JO (voir ici).

Copié dans le presse-papier !

Le fondeur a publié ses résultats pour le troisième trimestre et sont meilleurs que prévus. Les revenus de l’entreprise ont grimpé de 1,5 % sur un an, à 8,32 milliards de dollars. Le résultat net a fondu quant à lui de 7,1 % à 2,98 milliards de dollars, mais les analystes s’attendaient à une moisson encore moins favorable.

Pour le prochain trimestre, le géant taïwanais s’attend à des revenus compris entre 9,1 et 9,2 milliards de dollars, portés notamment par la production de composants à destination de l’iPhone X. La marge opérationnelle devrait quant à elle graviter autour de 37 à 39 %.

Sur l’ensemble de 2017, les prévisions font état d’une croissance de 5 à 10 % du chiffre d’affaires, et l’entreprise précise être en mesure de viser le haut de cette fourchette. Parallèlement, ses investissements sont aussi en nette hausse cette année (+8 % à 10,8 milliards de dollars), ce afin de préparer le terrain pour la production de puces gravées en 7 nm.

Copié dans le presse-papier !

Le service de gestion des flux RSS Feedly ajoute une nouvelle fonctionnalité à son offre Teams : la possibilité d'envoyer des newsletters (voir la vidéo).

Celles-ci sont composées à partir des Boards qui comprennent la liste des éléments sauvegardés par l'équipe. Les notes et éléments surlignés sont également repris dans l'email envoyé.

L'expédition se fait à l'heure de votre choix et seulement certains jours si vous le désirez. Vous avez également la possibilité d'ajouter un tiers dans la liste des destinataires, mais attention à ne pas le faire sans son accord.

L'idée n'est de toute façon pas de mettre en place un service complexe comme peuvent le faire des sociétés spécialisées telles que MailJet ou Mailchimp. Feedly veut surtout permettre à ceux qui utilisent ses outils collaboratifs de partager leur travail sous une forme différente, ce qui peut être pratique pour une revue de presse interne par exemple.

Copié dans le presse-papier !

Yelp WiFi (issue du rachat de Turnstyle Analytics) permet à des entreprises de proposer un accès Wi-Fi « gratuit » à des utilisateurs, à condition qu’ils s’identifient. Plusieurs solutions sont proposées : Facebook, Twitter, Google ou SMS. De quoi récupérer au passage des données personnelles.

Le chercheur Ashkan Soltani relève une pratique douteuse et potentiellement dangereuse dans les conditions d’utilisation du service : les informations personnelles récoltées sont liées à l’adresse MAC et à la position géographique de l’utilisateur. Le but étant certainement de pouvoir les recouper ensuite.

Yelp WiFi confirme, en précisant qu’il ne récupère que des informations partagées via les profils Facebook et Twitter des utilisateurs. Ashkan Soltani demande si Yelp récupère aussi le token Oauth, mais la société n’a pas répondu pour le moment, du moins de manière publique sur Twitter.