du 02 novembre 2018
Date

Choisir une autre édition

L'année dernière, le Spaceborne Computer prenait son envol direction la Station spatiale internationale. Une réplique avait été installée dans un des halls du Mobile World Congress de Barcelone de cette année.

En septembre 2017, il était opérationnel, avec une puissance de calcul d'un Teraflop. Un mois plus tard, il rencontre sa première « anomalie », mais parvient à restaurer son système, précise le fabricant.

Depuis hier, « les astronautes à bord de l'ISS ont désormais un accès direct aux capacités de calcul intensif du supercalculateur » assure HPE. Il permet ainsi d'effectuer de lourds calculs directement dans l'espace, plutôt qu'envoyer les données sur Terre pour les traiter.

Si dans le cas de l'ISS à 400 km d'altitude, la latence avec la Terre n'est pas très élevée, ce ne sera pas le cas lors de missions d'exploration dans l'espace, notamment aux alentours de Mars (entre 10 et 20 minutes de latence). De plus, la bande passante dans l'espace est souvent limitée.

Spaceborne Computer pourra donc se charger d'effectuer des opérations directement dans l'espace, afin de donner rapidement des informations aux astronautes, ou bien pour n'envoyer que le résultat des calculs sur Terre, pas les données brutes.

Spaceborne Computer dans l'ISS : les astronautes peuvent directement accéder au supercalculateur HPE
chargement Chargement des commentaires...