du 22 janvier 2020
Date

Choisir une autre édition

Sous la pression du FBI, Apple aurait renoncé à laisser ses utilisateurs chiffrer entièrement les sauvegardes iCloud

« Cette décision, qui n’a pas été rendue publique, aurait été prise il y a deux ans environ », explique Reuters qui s’appuie sur plusieurs sources (notamment des anciens et actuels employés de la société). 

« Apple semble donc avoir choisi de coopérer avec les services de sécurité et de renseignements, bien que le géant informatique se pose en défenseur de la confidentialité des données personnelles de ses clients, notamment dans le cadre de différends juridiques avec les autorités américaines », ajoutent-ils. 

Il y a deux ans, Apple aurait informé le FBI de son intention de permettre à ses utilisateurs de chiffrer intégralement leurs données sur iCloud, c’est du moins ce qu’affirment trois anciens responsables du bureau fédéral. 

« Un an plus tard, toujours dans le cadre de discussions privées avec le FBI, le cryptage intégral n’était plus à l’ordre du jour », affirme Reuters en s’appuyant sur les déclarations concordantes de six sources. « L’aspect juridique l’a tué, pour des raisons que vous pouvez imaginer », explique à nos confrères un ancien employé d’Apple.

 
chargement Chargement des commentaires...