du 06 juin 2019
Date

Choisir une autre édition

Sosh se lance à la Réunion avec deux forfaits… calqués sur les offres Koifé d'Orange

Près de deux ans après Free Mobile, Sosh se lance à son tour sur l'île. Actuellement, Iliad ne propose qu'une seule offre à 9,99 euros par mois avec appels, SMS, MMS illimités et 50 Go de data. Sosh en propose deux :

  • 4,99 euros par mois (bloqué) avec 2h d'appels, SMS/MMS illimités et 200 Mo de data
  • 14,99 euros par mois avec appels, SMS/MMS illmités et 30 Go de data

Si ces offres vous rappellent quelque chose, c'est normal : il s'agit de quasi-clones de celles de Koifé, une autre marque d'Orange. La première propose les mêmes options, mais pour 5,99 euros par mois, tandis que la seconde est au même tarif.

Il faudra maintenant vérifier le détail des brochures tarifaires (celle de Sosh, celle de Koifé) pour débusquer d'éventuelles limitations/restrictions, ainsi que des différences avec les forfaits Koifé.

Le site de Sosh à la Réunion connaît à l'heure actuelle de grosses difficultés pour afficher la moindre page ; il faut parfois faire preuve d'une grande patience et jouer de la touche F5.

chargement Chargement des commentaires...

À découvrir dans #LeBrief
Copié dans le presse-papier !

Alors que les soldes débuteront demain à 8h, le géant du Net prépare son événement Prime Day. Durant deux jours, des promotions seront régulièrement mises en place sur des milliers d'articles.

« Le très attendu rendez-vous shopping annuel d’Amazon, débutera à minuit le 15 juillet et – pour la toute première fois – durera 48 heures », explique le revendeur. Comme toujours, les promotions seront réservées aux membres Prime : 49 euros par an, ou 5,99 euros par mois, avec un essai gratuit de 30 jours. 

Copié dans le presse-papier !

Cette année, la période commerciale s'étendra du  mercredi 26 juin au mardi 6 août. C'est la dernière fois qu'elle durera six semaines. En effet, les soldes d'hiver 2020 seront ramenés à quatre semaines en application de la loi Pacte. 

Comme le rappelle la DGCCRF, « la revente à perte est autorisée pendant ces opérations commerciales », mais « les limitations de garanties sur les soldes sont illégales ». De plus amples informations sont disponibles par ici.

La date nationale du 26 juin (8h) est aussi valable pour les boutiques en ligne, mais quelques départements font exceptions : les soldes débuteront le 3 juillet dans les Alpes-Maritimes et le 10 juillet en Corse. 

Copié dans le presse-papier !

La marque n'en finit plus de se diversifier. En plus des smartphones sous son propre nom, elle en propose aussi sous les marques Redmi et Poco. 

Xiaomi CC est réalisé en partenariat avec Meitu, une application de retouche de photos et selfies populaire en Chine. Le premier représentant, le Xiaomi CC9, sera présenté le 2 juillet, comme l'indique Android Community.

Une première image permet de voir qu'il disposera d'un système de caméras pivotant, comme sur le Zenfone 6 d'ASUS.

En attendant, une vidéo pour Xiaomi CC a été mise en ligne. On n'y apprend rien de plus, si ce n'est qu'un public jeune et « fashion » est visé.

Copié dans le presse-papier !

Dévoilée en novembre dernier, cette fonctionnalité permet « d'afficher et gérer de manière centralisée les alertes de sécurité et automatiser les contrôles de conformité ». Après la préversion, c'est au tour de la mouture finale d'être disponible.

Le premier mois est gratuit, mais il faudra ensuite passer à la caisse. Les tarifs varient en fonction du nombre de contrôles de conformité et des événements remontés.

Au passage, AWS Control Tower passe aussi en version finale.

Copié dans le presse-papier !

Ce matin, le lanceur lourd a décollé prévu du Complex 39A (LC-39A) depuis le Kennedy Space Center de la NASA (Floride).

Les deux boosters latéraux avaient déjà été « éprouvés » en vol, c'est-à-dire recyclés du lancement d'Arabsat-6A en avril dernier. Ils sont venus se poser sans encombre sur la terre ferme, un peu plus de huit minutes après le décollage.

Le premier étage n'a par contre pas eu la même chance : il a loupé son atterrissage sur une barge. On peut le voir s'abîmer en mer (pas loin de la barge) un peu plus de 11 minutes après le lancement.

Le lanceur doit maintenant déployer 24 satellites sur trois orbites différentes. L'avancement des travaux peut être suivi sur le compte Twitter de la société.