Pendant que Microsoft continue de cacher les chiffres de vente de la Xbox One, Sony annonce fièrement que sa console de salon, toutes variantes confondues, a franchi la barre des 70 millions d'exemplaires vendus. Ce, quatre ans après son lancement.

Ces consoles sont accompagnées de 617,8 millions de jeux selon les estimations du fabricant. Les ventes de casques PlayStation VR se portent elles aussi plutôt bien, puisque 2 millions de casques ont déjà trouvé preneur, ainsi que 12,2 millions de copies des 150 titres disponibles en réalité virtuelle sur la console.

Sony annonce avoir vendu 70,6 millions de PS4
chargement Chargement des commentaires...

À découvrir dans #LeBrief
Copié dans le presse-papier !

Nos confrères ont tenté l'expérience de la serrure connectée du géant de la vente en ligne permettant à ses livreurs d'accéder à votre domicile. Ils nous proposent un retour détaillé dans un long billet.

Le moins que l'on puisse dire, c'est qu'ils ne sont pas franchement emballés : « Après deux semaines, il s'avère que le fait de laisser entrer des étrangers a été la partie la moins troublante de l'expérience ». Si aucun cambriolage n'est à déplorer, d'autres griefs remontent rapidement à la surface.

Pêle-mêle, il est question de blocages de la serrure, de la difficulté de proposer un accès temporaire à sa maison à des amis (contrairement aux livreurs Amazon où tout est simplifié) et enfin d'être complètement enfermé dans l'écosystème d'Amazon : d'autres sociétés ne peuvent pas profiter de ce dispositif.

Copié dans le presse-papier !

Google dispose déjà d'une telle offre avec Play Music, mais se préparerait à en lancer une nouvelle, en essayant certainement de profiter de la notoriété de YouTube. Selon des sources de Bloomberg, il serait baptisé Remix en interne.

Warner Music Group aurait déjà signé, tandis que les discussions seraient toujours en cours avec Sony Music Entertainment, Universal Music Group et Merlin (pour des indépendants). Ce service proposerait de la musique en streaming (comme Spotify, Deezer, etc.) et des clips vidéo évidemment.

Le lancement est prévu pour mars, toujours selon diverses sources. Rappelons que ce n'est pas la première tentative de YouTube sur ce secteur, loin de là. Il y a ainsi eu Music Key fin 2014, transformé en YouTube Red fin 2015, mais ce dernier est plus axé sur la vidéo que la musique, en plus de ne pas être disponible partout.

Dans tous les cas, Google et YouTube n'ont pas fait d'annonce pour le moment, impossible donc de savoir ce qu'il en sera exactement de cette nouvelle offre, si elle voit bien le jour.

Copié dans le presse-papier !

Les possesseurs de produits Microsoft ont peut-être un nouveau firmware à récupérer dans Windows Update ce matin.

Comme on peut le voir dans le résumé de Neowin, rien de vraiment incroyable : des correctifs de sécurité, de nouveaux pilotes pour certains matériels (notamment certains contrôleurs et GPU NVIDIA) ou encore la mise à jour de quelques composants. Selon Microsoft, l'ensemble apporte des améliorations de fiabilité et d'autonomie.

Ne serait-ce que pour la sécurité, il est toutefois recommandé de ne pas trop trainer.

Copié dans le presse-papier !

Lancée il y a quelques jours aux États-Unis, la nouvelle application du réseau social pour les enfants inquiète Ed Markey et Richard Blumenthal, comme le rapporte Recode.

Dans une lettre adressée à Mark Zuckerberg, ils expliquent que l'application « soulève un certain nombre de problèmes de confidentialité et de sécurité ». Ils posent ensuite une dizaine de questions.

Pêle-mêle, ils veulent savoir si Messenger Kids restera toujours sans publicité, si des tierces parties recevront des informations sur les parents ayant téléchargé cette application, et ce qu'il en est exactement de la « famille de compagnies Facebook » pouvant accéder aux données des jeunes utilisateurs, ce qui se passera pour les données lorsque les utilisateurs auront 13 ans, si des informations sur la géolocalisation seront récupérées, s'il existe un âge minimum, etc.

Les sénateurs attendent une réponse écrite d'ici le 4 janvier 2018.

Copié dans le presse-papier !

La fondation ouvre ses Creative Media Grants pour des vidéos, applications et autres contenus portant sur la surveillance de masse ou l'érosion de la vie privée en ligne.

Elle compte dépenser de 10 000 à 35 000 dollars pour chaque œuvre, qui doit viser l'Europe et l'Amérique latine, sur un budget global non précisé.

En exemple, elle cite une extension navigateur qui révèle ce que Facebook sait concrètement sur l'internaute (Data Selfie), ou un site sur l'exploitation des données personnelles des femmes.

Les artistes ont jusqu'au 31 décembre pour postuler, en suivant ce guide.