du 03 avril 2020
Date

Choisir une autre édition

Selon le groupe japonais, ce revirement de situation serait dû à des conditions « non satisfaites » pour mener cette opération à bien. Il est notamment question de « nombreuses enquêtes en cours » autour de WeWork.

Dans le même temps, SoftBank affirme être « pleinement engagé dans la réussite de WeWork », comme le rapporte l’AFP. La société détaille « avoir engagé 14,25 milliards de dollars dans WeWork à ce jour, dont 5,45 milliards de dollars dans le cadre du plan de sauvetage d'octobre dernier ».

SoftBank renonce à racheter pour 3 milliards de dollars d’action WeWork
chargement Chargement des commentaires...