du 12 octobre 2017
Date

Choisir une autre édition

Le Vision Fund à 100 milliards de dollars de SoftBank a encore frappé. Le géant japonais a annoncé un investissement de 164 millions de dollars dans MapBox, une start-up spécialisée dans la cartographie et la localisation.

Des technologies clés dans le développement de véhicules autonomes. Or, l’entreprise a justement indiqué que les fonds collectés serviront à étendre ses activités dans ce domaine, ainsi que dans la réalité virtuelle et augmentée.

chargement Chargement des commentaires...

À découvrir dans #LeBrief
Copié dans le presse-papier !

Comme chaque deuxième mardi de chaque mois, Microsoft a diffusé hier soir ses bulletins de sécurité. Les failles corrigées concernent Internet Explorer, Edge, Windows, Office, Exchange Server, ChakraCore ou encore Windows Defender.

Ces mises à jour se récupèrent toutes depuis Windows Update. Pour rappel, si vous utilisez Windows 7 ou une version ultérieure, une mise à jour cumulative est téléchargée. Elle installera donc tous les correctifs liés ainsi que ceux des éventuels mois « ratés ».

Sous Windows 10, elle comporte également des améliorations plus générales, afin de corriger quelques bugs et augmenter la fiabilité de certains éléments. On note par exemple des soucis corrigés pour le Bluetooth, Windows Defender Device Guard ou le clavier virtuel.

Copié dans le presse-papier !

Alors que l’exécutif ambitionne de dématérialiser 100 % des démarches administratives d’ici la fin du quinquennat, le secrétaire d’État au Numérique souhaite « qu’à l’été 2018, chaque territoire soit en mesure de déployer
 des parcours d’accompagnement et de formation au numérique en phase avec les besoins locaux, partout et pour tous ».

Le gouvernement mise sur la conférence nationale des territoires, qui s’ouvre demain à Cahors, pour mettre un maximum d’acteurs autour de la table, afin d’évoquer l’épineuse question de la « fracture numérique » qui touche plus de 10 millions de Français.

Dans l’optique de toujours offrir une « option humaine » aux citoyens, comme s’y était engagé Mounir Mahjoubi, différents groupes de travail seront lancés autour des thèmes suivants :

  • Instaurer des outils communs « permettant à chaque territoire d’élaborer ensuite des solutions adaptées à ses habitants et à ses spécificités »
  • Qualifier et structurer l’offre d’accompagnement au numérique dans les territoires
  • Réfléchir au financement de cet accompagnement (nouvelles sources, possibilités de mutualisation, etc.)
  • Recenser les « stratégies numériques inspirantes » à différents échelons (métropoles, intercommunalités, départements et régions), afin de « formaliser les modèles de gouvernance territoriale qui fonctionnent, ainsi que de proposer une méthode permettant le passage à l’échelle des initiatives territoriales : bonnes pratiques, résolution des irritants, conditions de réussite, etc. »
Copié dans le presse-papier !

Le père des GeForce vient de publier de nouveaux outils à destination des développeurs. Côté GameWorks, il est question du SDK VRWorks 360 Video qui passer à la version 1.1. Celle-ci apporte le support de Volta et donc des Titan V, ainsi que d'autres petites améliorations et correctifs.

Côté « Compute », c'est CUDA 9.1 qui est désormais disponible, les notes de versions étant disponibles par ici. Notez que NVIDIA a publié d'autres outils ces derniers jours comme TensorRT 3 (là aussi avec support de Volta), un conteneur TensorRT pour GPU Cloud ou CUTLASS (CUDA Templates for Linear Algebra Subroutines) qui exploite CUDA C++, dont le code source est disponible sur GitHub sous licence BSD modifiée.

Copié dans le presse-papier !

Dans une mise à jour publiée cette nuit, Edge pour iOS apporte la gestion de l'écran particulier du dernier iPhone. Une « nouveauté » que l'on attendait plutôt pour le lancement officiel il y a deux semaines.

Dans les notes de version, Microsoft glisse que des corrections de bugs et améliorations de performances sont de la partie. On attend cependant toujours le plein support de l'iPad, Edge continuant de s'y afficher sous forme étirée.

Des absences qui laissent penser que l'éditeur a foncé vers une première version exploitable, en laissant de côté certains aspects « secondaires ».

Copié dans le presse-papier !

Lors d'une conférence à la prestigieuse Stanford Graduate School of Business, Chamath Palihapitiya a fait part de son sentiment bien tranché sur Facebook. Quelques extraits : « Je pense que nous avons créé des outils qui déchirent le tissu social de la société », « absence de civisme, de coopération, de la désinformation, de fausses vérités ». Il interdirait même à ses enfants d'utiliser « cette merde ».

Facebook a décidé de répondre à ses accusations... sans pour autant les démentir, comme l'indique The Verge. La société commence par rappeler que Chamath Palihapitiya a quitté la société il y a six ans maintenant. « Facebook était une entreprise très différente et, à mesure que nous grandissions, nous nous sommes rendus compte que nos responsabilités augmentaient également ».

La société continue son argumentaire : « Nous prenons notre rôle très au sérieux et nous travaillons dur pour nous améliorer. Nous avons fait beaucoup de travail et de recherche avec des experts et des universitaires afin de comprendre les effets de notre service sur le bien-être [...] nous sommes prêts à réduire notre rentabilité pour nous assurer que les bons investissements sont faits ». La suite au prochain épisode ?