du 12 octobre 2017
Date

Choisir une autre édition

Le Vision Fund à 100 milliards de dollars de SoftBank a encore frappé. Le géant japonais a annoncé un investissement de 164 millions de dollars dans MapBox, une start-up spécialisée dans la cartographie et la localisation.

Des technologies clés dans le développement de véhicules autonomes. Or, l’entreprise a justement indiqué que les fonds collectés serviront à étendre ses activités dans ce domaine, ainsi que dans la réalité virtuelle et augmentée.

chargement Chargement des commentaires...

À découvrir dans #LeBrief
Copié dans le presse-papier !

En plus d'un portefeuille de crypto-monnaie, de nouvelles trotinettes ou d'un PC tout-en-un, Archos présente Hello : son « compagnon du quotidien » à poser sur une table ou un meuble de la maison.

Il dispose d'un écran IPS HD de 7 ou Full HD de 8,4 pouces suivant le modèle, d'une enceinte, de quatre micros, d'une caméra de 5 Mpixels, d'une connectivité Wi-Fi et Bluetooth. Il est animé par un SoC avec quatre cœurs (référence non précisée), avec 2 Go de mémoire vive et 16 Go de stockage. Il exploite Android 8 (Oreo) et intègre Google Assistant.

Il se place donc en face de solutions comme le Lenovo Smart Display et le LG ThinQ WK9 (tous deux avec Google Assistant), mais aussi du Echo Show lancé l'année dernière par Amazon. Hello peut fonctionner de manière autonome grâce à sa batterie de 4 000 mAh.

Il est « dessiné par les équipes de designers d'Archos à Paris » précise enfin le fabricant, sans indiquer où il est fabriqué. Il sera disponible cet été pour 129,99 euros en version de 7 pouces et 179,99 euros pour celle de 8,4 pouces.

Copié dans le presse-papier !

L'Autorité des marchés financiers publie la synthèse des 82 réponses à sa consultation publique sur les ICO, des levées de fonds en crypto-monnaies (voir notre explication). Selon elle, une majorité se dégage en faveur d'un cadre légal spécifique à ces opérations, qui se multiplient ces derniers mois, avec plus ou moins de sérieux.

Les deux tiers des réponses ont privilégié la piste d'une régulation propre aux ICO, face à des actions à droit constant. La publication d'informations par chaque créateur de levée de fonds fait, elle, l'unanimité. De même, une majorité souhaite voir apparaître des règles pour « assurer le séquestre des fonds levés et à la mise en place d’un dispositif de prévention du blanchiment et du financement du terrorisme ».

Autrement dit, la consultation de l'AMF pourrait rapidement déboucher sur de nouvelles règles et des garanties de transparence dans la constitution de ces ICO. Une autorisation par l'AMF (ou une institution dédiée) est aussi envisagée, même s'il ne s'agit pour le moment que d'une idée.

Copié dans le presse-papier !

La semaine dernière, Samsung stoppait la mise à jour vers Android 8 des Galaxy S8(+) à cause d'un problème de stabilité. Elle est de retour, indiquent nos confrères de SamMobile.

Un patch est également disponible pour les clients disposant d'un Galaxy S8(+) déjà sous Oreo, et pèse 530 Mo environ.

Samsung se débarrasse donc de cette épineuse question sur son actuel smartphone haut de gamme, juste avant l'annonce des Galaxy S9 et S9+ ce dimanche.

Copié dans le presse-papier !

Fin 2016, cette mission de l'ESA et de l’Agence spatiale russe Roscosmos arrivait à destination et larguait l'atterrisseur Schiaparelli. Suite à une défaillance technique, il s'est par contre crashé sur la planète rouge, probablement à plus de 300 km/h.

Un demi-échec pour la mission puisque l’orbiteur d’étude des gaz à l’état de traces (TGO) était parvenu à s'installer correctement autour de Mars. Après plusieurs mois de freinage atmosphérique (une manœuvre répétée plus de 950 fois), la sonde a circularisé son orbite.

« En un an, nous avons réduit la vitesse de la sonde de 3600 km/h, en abaissant son orbite de manière appropriée » explique l'ESA.  L'équipe de contrôle va maintenant amener l'orbiteur à son altitude de croisière (400 km au-dessus de la surface environ).

« Le début des observations scientifiques est prévu aux environs du 21 avril » indique enfin l'ESA.

Copié dans le presse-papier !

La structure derrière le réseau d'anonymisation de la navigation, Tor, a publié un appel à candidatures pour remplacer la directrice actuelle, Shari Steele. Cette dernière, qui avait travaillé 15 ans à l'Electronic Frontier Foundation (EFF), quittera ses fonctions dans le projet Tor à la fin de l'année.

35 personnes travaillent actuellement pour l'organisation. Leur nouveau directeur doit afficher un soutien public sans faille à la vie privée, être au fait de la culture du développement open source et être à la fois capable de construire une communauté et de lever des fonds.