du 27 janvier 2020
Date

Choisir une autre édition

Les parachutistes d’une unité d’élite de l’armée américaine déployée au Moyen-Orient en janvier ont été encouragés par leur commandement à utiliser les messageries sécurisées Signal et Wickr. 

Un porte-parole précise à Military Times que cette recommandation vise les communications « officielles », accessibles via une demande d'accès FOIA (Freedom of Information Act, équivalent US de notre CADA) mais pas « opérationnelles », couvertes par le secret défense, et qu'elles transitent toutes, par ailleurs, par VPN.

« Je ne pense pas que le ministère de la défense puisse développer un système de messagerie avec des protocoles de sécurité appropriés susceptibles de dépasser ce type de produits grands publics », a expliqué un ancien responsable du ministère au Military Times, qui n'a pas réussi à savoir si Signal et Wickr avaient été audité par le Pentagone ni la NSA.

Signal et Wickr pour les paras
chargement Chargement des commentaires...