du 14 mai 2018
Date

Choisir une autre édition

Signal corrige une faille de sécurité dans ses versions Linux et Windows

La nouvelle mouture 1.10.1 suit de près la 1.10 diffusée il y a quelques jours pour régler un souci de sécurité sous macOS.

Cette fois, Linux et Windows sont concernés. Une faille permettait manifestement de faire exécuter un code JavaScript arbitraire via l'application desktop. Un vrai danger, vite réglé.

La découverte a été faite par le chercheur en sécurité argentin Alfredo Ortega, qui a prouvé ses dires par une courte vidéo sur Twitter.

Tout porte à croire que le souci résidait dans l'utilisation d'une ancienne version d'Electron, qui sert de fondation à Signal pour Linux/macOS/Windows. Difficile en l'état de confirmer, car Signal n'a rien confirmé, ni sur Twitter ni sur son blog.

Dans tous les cas, les utilisateurs recevront rapidement une demande de mise à jour après ouverture de Signal sur Linux et Windows. Il est conseillé de l'appliquer dès que possible.

chargement Chargement des commentaires...

À découvrir dans #LeBrief
Copié dans le presse-papier !

L'opérateur s'appuie sur l'infrastructure de Kosc, en partie constituée d'un leg de l'hébergeur roubaisien. Ces trois offres proposent un débit descendant jusqu'à 1 Gb/s et montant jusqu'à 250 Mb/s, avec un engagement de 12 à 36 mois.

Les offres se distinguent par les services. Connect n'intègre qu'une connexion Internet, Express ajoute la téléphonie illimitée et Entreprise des comptes Exchange, une ligne fax et un nom de domaine.

Il est possible de s'inscrire à une newsletter et de tester son éligibilité. Aucune date ni prix ne sont annoncés.

Copié dans le presse-papier !

Lancée en mars de l'année dernière, cette application est disponible en France depuis quelques mois. Elle permet d'ouvrir un compte aux enfants (moins de 16 ans), sous le contrôle des parents.

Elle s'étend désormais aux adolescents, avec une différence de taille : ils peuvent décider de bloquer la supervision de Family Link s'ils le souhaitent, les parents étant alors prévenus. Google en profite pour annonce la disponibilité de Family Link sur Chromebook, aussi bien pour les enfants que les adolescents.

D'après The Verge, il sera prochainement possible de demander à Google Assistant de bloquer le téléphone d'un enfant via Family Link (il faut pour le moment passer par l'application).

L'assistant numérique pourra également fournir des réponses adaptées aux enfants lorsqu'il reconnaît leur voix. Par exemple, si un bambin demande « Ok Google, cherche des monstres » il fera des bruits de pas et dira que tout va bien.

Copié dans le presse-papier !

Début août, le PDG de la société annonçait sur Twitter qu'il réfléchissait à sortir la société de la bourse, assurant que « le financement est assuré ». Moins de trois semaines plus tard, il faisait machine arrière.

La SEC (Securities and Exchange Commission) a déjà ouvert une enquête des vendeurs à découvert mécontents ont déposés une plainte contre Elon Musk. Aujourd'hui, c'est au tour du département de la Justice d'entrer dans la danse.

Ce dernier a en effet réclamé des documents à Tesla concernant l'annonce de son PDG, comme l'indique Reuters. « Nous n’avons pas reçu de convocation, de demande de témoignage ni aucune autre procédure officielle » affirme un porte-parole de la société. Ce dernier ajoute « respecter la volonté du DoJ d’obtenir des informations » et pense que cette histoire « sera rapidement réglée ». Selon Bloomberg, le parquet fédéral américain aurait ouvert une enquête officielle.

En bourse, le cours de l'action de Tesla joue de nouveau au yo-yo avec une baisse de 8 % environ sur la journée d'hier, passant de plus de 300 dollars à moins de 280 dollars.

Copié dans le presse-papier !

Le « plan santé » présenté hier par Emmanuel Macron (PDF) ne fait pas l’impasse sur le numérique. L’exécutif souhaite notamment que chaque Français puisse « prendre rendez‑vous en ligne avec tous les professionnels de santé (ville et hôpital) » d’ici 2022.

À cet horizon 2022, le gouvernement promet que « tout usager du système de santé » disposera à cet effet, « sauf refus explicite de sa part », d’un « espace numérique de santé individuel » qui offrira notamment « un accès sécurisé à ses données de santé » et qui « donnera toutes les informations pour s’orienter dans le système de santé ». Cet outil reposera manifestement sur le dossier médical partagé (DMP) du patient, ainsi que sur son compte Ameli.

Autre annonce : 500 millions d’euros seront dédiés à « la transformation numérique en ville et à l’hôpital » sur la période 2019-2022. La création, au sein de l’État, d’une « direction des services numériques du système de santé » est également prévue, dans une optique de pilotage entre Assurance maladie, agences régionales de santé, industriels, patients, etc.

Copié dans le presse-papier !

Il dispose d'un pavé tactile et d'une croix directionnelle pour se balader facilement dans les menus de la télévision. Il se connecte soit en Bluetooth, soit via son récepteur Unifying livré dans le bundle. Il peut donc également être connecté à un ordinateur.

Attention, il n'est pas compatible avec toutes les télévisions connectées, loin de là même. Trois fabricants seulement sont listés pour l'instant : les TV Samsung SUHD et UHD avec Tizen, les LG OLED, SUHD et UHD avec WebOS et enfin les Sony Bravia UHD avec Android TV. Dans tous les cas, seuls les modèles 2016 et plus récents sont supportés. Un outil de vérification est disponible par ici.

Logitech annonce une disponibilité immédiate pour 69,99 dollars.