du 30 novembre 2018
Date

Choisir une autre édition

Shadow annonce sa plateforme Hive, un mode extrême et va offrir Trackmania² Stadium

Ceux qui attendaient de grandes annonces, notamment sur l'offre et les applications, auront sans doute été déçus par la conférence de Blade hier soir. La société devrait profiter de ses événements communautaires des prochains jours pour aller un peu plus loin.

Emmanuel Freund a surtout profité de la présence de la presse pour annoncer que l'équipe compte maintenant un peu plus de 200 personnes, pour 50 000 clients. Une croissance essentiellement effectuée au cours des deux derniers mois.

Il faut dire que la société a ouvert quelques bureaux à l'étranger ces derniers temps (voir notre analyse) et a proposé une offre intéressante et sans engagement à l'occasion du Black Friday. L'objectif était probablement de pouvoir clamer un chiffre important.

Pour le reste, on est toujours sans nouvelle du boîtier Ghost qui devrait néanmoins être proposé en précommande aux premiers abonnés ce week-end. Un partenariat est annoncé avec Ubisoft Nadeo autour de Trackmania² Stadium. Il sera fourni gratuitement (contre 10 euros sur Steam) aux utilisateurs de Shadow, sans précisions sur les conditions. Il profitera des fonctionnalités apportées par la plateforme communautaire Hive.

Déjà évoquée par le passée, celle-ci doit permettre à Blade de faire la différence face à une concurrence qui s'annonce forte. Pour cela, la jeune société française compte sur une évolution de l'expérience de jeu.

Il sera ainsi possible pour un utilisateur de voir l'écran d'un autre joueur et d'effectuer des actions. Cet outil, qui prend la forme d'une surcouche graphique accessible depuis n'importe quelle machine Shadow, sera proposé en bêta fermée d'ici deux semaines, puis ouverte courant janvier.

Les promesses sont nombreuses : chat entre utilisateurs, fonction sneak peek pour « admirer les exploits (ou les échecs !) d’un ami en live », un mode Extrême pour ajouter un effet de mosaïque ou d'ivresse, inverser les commandes, etc. Emmanuel Freund dit vouloir aller plus loin que le simple accès à une machine et « permettre à tous les joueurs quels que soient leurs moyens, leurs équipements, leurs activités de se rejoindre, de jouer ensemble et de créer leurs propres règles ».

Mais ce qui compte sera l'accélération de la croissance, tant locale qu'internationale. La couverture de l'Europe occidentale et de l'Amérique du Nord est annoncée pour 2019, sans plus de précisions.

chargement Chargement des commentaires...

À découvrir dans #LeBrief
Copié dans le presse-papier !

Une attaque de type Cross-site request forgery, ou « injections de requêtes illégitimes par rebond » (lire les explications du CERT-FR) permettait de publier un article sur le mur de l'utilisateur ou supprimer sa photo de profil, simplement avec un lien piégé.

Avec deux liens, il était même possible de changer l'email et le numéro de téléphone de la victime, comme l'explique The Hacker News. Dans tous les cas, le lien devait être de la forme : https://www.facebook.com/comet/dialog_DONOTUSE/?url=XXXX

Facebook a été prévenu le 26 janvier et la faille corrigée le 31 janvier. Le 12 février, le chercheur a obtenu 25 000 dollars de récompense de la part du réseau social et il a publié son billet de blog.

Copié dans le presse-papier !

Ce n'est pas la première déclaration du genre de la part du dirigeant, mais il semble particulièrement sûr de lui cette fois-ci.

« Quand penserons-nous qu’une conduite autonome peut se faire sans risque ? Probablement vers la fin de cette année, et ensuite, ce sera aux organismes de réglementation qu’il appartiendra de décider quand ils voudront l’homologuer », expliquait-il lors de la présentation des résultats de la société il y a peu.

Lors d'un entretien avec des investisseurs détenant déjà des parts dans Tesla, Elon Musk persiste et signe, comme le rapporte CNBC : « Je pense qu'on proposera une conduite entièrement autonome cette année. La voiture pourra venir vous chercher sur un parking et vous emmener à votre destination sans intervention, dès cette année. Je dirais que j'en suis certain, ce n'est pas une question ».

Il ajoute néanmoins qu'il ne faut pas extrapoler : cette technologie ne peut pas (encore ?) fonctionner dans 100 % des situations, sans aucune action conducteur. Elon Musk pense par contre qu'il sera possible « qu'une personne s'endorme et se réveille à destination » avant la fin de l'année.

Copié dans le presse-papier !

La direction générale des entreprises rappelle que « 103 zones à couvrir par les opérateurs mobiles pour l’année 2019 ont pu être identifiées pour un total de 214 sites à déployer ».

Elle rappelle que « le gouvernement a la possibilité de compléter cette première liste de zones dans le cadre de ce dispositif de couverture ciblée jusqu’à 700 sites par opérateurs en 2019 ».

Le but de cette consultation est donc de définir « la première liste des zones à couvrir par les opérateurs de radiocommunications mobiles au titre du dispositif de couverture ciblée pour l’année 2019 ».

Toutes les parties concernées ont jusqu'au 11 mars pour faire part de leur retour par email ou bien par courrier. Tous les détails sont disponibles par ici.

Copié dans le presse-papier !

L’apport était à prévoir, maintenant que Microsoft a décidé d’utiliser Chromium pour refonder son navigateur Edge. L’éditeur va évidemment travailler le support des technologies Windows 10, ce qui va se traduire par un glissement dans Chrome lui-même.

Voilà donc que la dernière préversion Canary de Chrome supporte la Windows Mixed Reality. Il ne suffit pas d’installer le navigateur : il faut au moins utiliser la build 18329 de Windows 10, disponible dans le canal rapide pour les testeurs membres du programme Insiders. Elle débloquait pour rappel l’utilisation de la Mixed Reality dans les applications Win32.

Si vous remplissez ces conditions, il faudra se rendre dans les paramètres cachés de Chrome (chrome://flags), y chercher la ligne Mixed Reality et l’activer. Une fois le navigateur redémarré, la technologie devient utilisable.

Bien qu’il ne s’agisse que d’un exemple spécifique, Microsoft tient avec Chromium un moyen puissant de diffuser le support de technologies spécifiques. Si Chromium prend en charge Mixed Reality, il y a fort à parier que Brave, Opera et Vivaldi en feront de même.

Pour rappel, l'installation de Chrome Canary ne remplace pas celle du Chrome classique. Elle permet donc de faire des tests sans affecter son navigateur principal, Canary pouvant être comparé à une version alpha.

Copié dans le presse-papier !

Suite au déploiement de son réseau en Pologne, Sigfox annonce être « le seul opérateur couvrant entièrement l’Europe ». Il revendique une couverture dans 60 pays du monde avec 6,2 millions d'objets connectés sur son réseau et 13 millions de messages échangés chaque jour.

Sigfox en profite pour dévoiler son plan pour 2023. Baptisé 1B23, il ambitionne de connecter un milliard d'objets d'ici 2023. Deux pistes de développement sont en cours. D'une part, finaliser la couverture mondiale en s’implantant dans trois pays « stratégiques » : l’Inde, la Russie et la Chine. De l'autre, lancer son premier satellite, en partenariat avec Eutelsat

« L’objectif est de couvrir l’ensemble de la planète avec une solution unique, simple et ultra performante, combinant des réseaux terrestres et satellites. L’écosystème et les clients Sigfox pourront utiliser le satellite sans modifier leurs appareils existants », affirme le fabricant.