du 30 novembre 2018
Date

Choisir une autre édition

Shadow annonce sa plateforme Hive, un mode extrême et va offrir Trackmania² Stadium

Ceux qui attendaient de grandes annonces, notamment sur l'offre et les applications, auront sans doute été déçus par la conférence de Blade hier soir. La société devrait profiter de ses événements communautaires des prochains jours pour aller un peu plus loin.

Emmanuel Freund a surtout profité de la présence de la presse pour annoncer que l'équipe compte maintenant un peu plus de 200 personnes, pour 50 000 clients. Une croissance essentiellement effectuée au cours des deux derniers mois.

Il faut dire que la société a ouvert quelques bureaux à l'étranger ces derniers temps (voir notre analyse) et a proposé une offre intéressante et sans engagement à l'occasion du Black Friday. L'objectif était probablement de pouvoir clamer un chiffre important.

Pour le reste, on est toujours sans nouvelle du boîtier Ghost qui devrait néanmoins être proposé en précommande aux premiers abonnés ce week-end. Un partenariat est annoncé avec Ubisoft Nadeo autour de Trackmania² Stadium. Il sera fourni gratuitement (contre 10 euros sur Steam) aux utilisateurs de Shadow, sans précisions sur les conditions. Il profitera des fonctionnalités apportées par la plateforme communautaire Hive.

Déjà évoquée par le passée, celle-ci doit permettre à Blade de faire la différence face à une concurrence qui s'annonce forte. Pour cela, la jeune société française compte sur une évolution de l'expérience de jeu.

Il sera ainsi possible pour un utilisateur de voir l'écran d'un autre joueur et d'effectuer des actions. Cet outil, qui prend la forme d'une surcouche graphique accessible depuis n'importe quelle machine Shadow, sera proposé en bêta fermée d'ici deux semaines, puis ouverte courant janvier.

Les promesses sont nombreuses : chat entre utilisateurs, fonction sneak peek pour « admirer les exploits (ou les échecs !) d’un ami en live », un mode Extrême pour ajouter un effet de mosaïque ou d'ivresse, inverser les commandes, etc. Emmanuel Freund dit vouloir aller plus loin que le simple accès à une machine et « permettre à tous les joueurs quels que soient leurs moyens, leurs équipements, leurs activités de se rejoindre, de jouer ensemble et de créer leurs propres règles ».

Mais ce qui compte sera l'accélération de la croissance, tant locale qu'internationale. La couverture de l'Europe occidentale et de l'Amérique du Nord est annoncée pour 2019, sans plus de précisions.

chargement Chargement des commentaires...

À découvrir dans #LeBrief
Copié dans le presse-papier !

Une semaine et demie après la sortie de cette mouture, Google publie une mise à jour de sécurité sans attendre Chrome 78.

Quatre failles sont pointées du doigt : une critique (remontée à Google le 5 septembre) et trois avec un niveau de dangerosité élevé. Les détails techniques seront dévoilés ultérieurement, lorsqu'une majorité des utilisateurs aura installé la mise à jour. Selon The Hacker News, un attaquant pourrait en profiter pour exécuter du code arbitraire.

Man Yue Mo, qui a découvert deux des quatre failles, a obtenu une récompense de 40 000 dollars (20 000 dollars pour chacune), tandis que le montant des deux autres (notamment celle critique) n'est pas précisé.

Dans tous les cas, il est urgent de se mettre à jour si ce n'est pas déjà fait. Vérifier que vous avez bien la version 77.0.3865.90 au minimum (sur Windows, macOS et Linux).

Copié dans le presse-papier !

Microsoft a publié hier soir une série de 44 vidéos dédiées à l’apprentissage des bases du Python. Ce langage de développement, actuellement l’un des plus utilisés, a toujours le vent en poupe.

Ces vidéos, disponibles en anglais (sous-titres disponibles), peuvent être vues comme la conséquence de la prise en charge, le mois dernier, de PyTorch 1.2 dans Azure. PyTorch est pour rappel un framework de machine learning open source créé par Facebook et qui s’utilise surtout avec Python.

Les 44 vidéos sont disponibles sous forme de liste de lecture sur YouTube. Elles ne durent jamais plus de quelques minutes chacun. Pour les intéressés, Microsoft se sert de Visual Studio Code pour ses démonstrations.

Copié dans le presse-papier !

Cette mission de moyenne catégorie fait partie du programme Vision Cosmique de l'Agence spatiale européenne, dont le but est d'étudier l’expansion de l’Univers au cours des derniers dix milliards d’années.

« Le satellite étudiera des galaxies qui se trouvent à différentes distances de la Terre au moyen d’un télescope de 1,2 m de diamètre qui embarque deux instruments : l’imageur observant en lumière visible (VIS) et le spectro-imageur proche infrarouge (NISP) », explique l'ESA.

Elle aura pour objectif de réaliser « une image en 3D de l’évolution de la distribution de la matière noire et de la matière ordinaire (baryonique) dans le cosmos ». Les scientifiques espèrent ainsi « estimer l’accélération causée par la mystérieuse énergie noire avec une précision au pour cent près, et les éventuelles variations d’accélération avec une précision de 10 % ».

Pour rappel, le CNES explique que « l’Univers reste très mystérieux : 95 % de son contenu, la matière noire et l’énergie noire, nous sont invisibles alors qu’elles ont un effet gravitationnel ». Les conséquences peuvent être importantes : « Elle expliquerait pourquoi notre Univers se compose de galaxies, d’amas de galaxies mais aussi de vides immenses ».

L'assemblage du satellite Euclid devrait avoir lieu en 2021 pour un lancement en 2022.

Copié dans le presse-papier !

La ville a publié un communiqué expliquant que les services de police ont reçu un appel le 19 septembre à 11h30 (heure locale) leur « signalant qu'un homme adulte de sexe masculin avait sauté du 4e étage d'un immeuble ».

Sur place, les services de secours ont trouvé la personne inanimée. Ils n'ont rien pu faire, si ce n'est constater le décès. La ville ajoute que l'enquête préliminaire laisse penser qu'il n'y a aucun acte criminel dans « cet apparent suicide ».

Un porte-parole de Facebook confirme la situation à TechCrunch, mais ne donne aucun détail supplémentaire. Pour l'instant, aucune piste n'est évoquée concernant les raisons qui ont poussé cet homme à sauter du 4e étage.

Copié dans le presse-papier !

C'est en tout cas le message qu'a fait passer Kenneth Bowersox, administrateur par intérim de la NASA en charge de l'exploration et des opérations humaines, comme le rapporte Associated Press.

Lors d'un passage devant un sous-comité du Congrès, il affirme que la NASA fait de son mieux pour tenir le calendrier annoncé par la Maison Blanche, mais qu'il « ne parierait pas le cadeau d’anniversaire de son fils aîné, ou quelque chose comme ça ».

« Ce qui est important, c'est de démarrer quand nous sommes prêts et que notre mission soit un succès.  Je ne vais pas m'asseoir ici pour vous dire arbitrairement que nous allons y arriver », ajoute-t-il.