du 04 mars 2020
Date

Choisir une autre édition

Le célèbre projet « d'écoute des extraterrestres » de l'université de Berkeley, misant sur le calcul distribué à une époque où il n'était pas exploité pour « miner » des crypto-monnaies, franchit une grande étape. C'est ce que l'on peut lire sur le site consacré à SETI@Home (Search for Extraterrestrial Intelligence).

Il indique que dès le 31 mars, plus aucun élément à calculer ne sera envoyé. Les chercheurs précisent que cela représentait un travail important de gérer la distribution des données, alors qu'ils ont désormais tout ce qui leur est nécessaire et doivent se focaliser sur l'analyse des résultats avant une publication dans une revue scientifique.

Pour autant, ce n'est pas la fin du projet, qui pourra reprendre si d'autres programmes de recherche nécessitent de le remettre en place. D'ici là, l'équipe recommande à ceux voulant mettre leur puissance de calcul à profit de le faire pour d'autres projets exploitant la Berkeley Open Infrastructure for Network Computing (BOINC). Une liste est disponible par ici

Il y a quelques jours, c'est l'équipe du projet Folding@Home de Stanford qui demandait à ceux acceptant de mettre leur puissance de calcul à sa disposition de le faire afin d'aider ses équipes à mieux comprendre le coronavirus (Covid-19).

SETI@Home se met en pause, Folding@Home veut aider face au Covid-19
chargement Chargement des commentaires...