du 14 novembre 2017
Date

Choisir une autre édition

Séries : Amazon va adapter le Seigneur des Anneaux, Hulu se penche sur Hitman

La guerre entre les services de vidéo par abonnement se renforce et va se jouer sur le terrain des contenus, à coup de grosses licences. C'est ce que nous confirme Amazon, qui vient d'annoncer qu'il va adapter le Seigneur des Anneaux de J.R.R. Tolkien dans une série se déroulant sur plusieurs saisons. Une production en collaboration avec Tolkien Estate and Trust, Harper Collins et New Line Cinema (Warner).

L'œuvre ayant déjà été largement exploitée par Peter Jackson à travers deux trilogies. Cette série se focalisera sur les évènements qui précèdent La Communauté de l'Anneau. Des spin-offs pourront également être proposés si le succès est au rendez-vous.

Dans le même temps, on apprend chez nos confrères de Deadline que Hulu et Fox 21 ont signé pour une adaptation en série de la saga Hitman, qui a elle aussi déjà été déclinée au cinéma. Un pilote doit être écrit par Derek Kolstad, à qui l'on doit la trilogie John Wick. Aucune date de diffusion n'a pour le moment été communiquée.

Si ce sont les adaptations de super-héros qui vous intéressent, le Holywood Reporter indique que Morbius pourrait être développé par Sony dans un film dérivé de l'univers Spider Man. Burk Sharpless et Matt Sazama, impliqués dans le récent Power Rangers ou encore Dracula Untold, ont travaillé sur le script. Tout un programme.

chargement Chargement des commentaires...

À découvrir dans #LeBrief
Copié dans le presse-papier !

Après ses annonces du CES, Dell a effectué une démonstration de ses nouveaux XPS à la presse américaine. Hot Hardware en a profité pour effectuer de premiers tests du XPS 15 équipé d'une puce Core i7-8705G avec Radeon RX Vega M GL.

En 1080p, avec des réglages « qualité haute », le résultat sous Rise of the Tomb Raider était de 34,87 images par seconde en moyenne, ce qui est plutôt pas mal pour un dispositif intégré. Un score à comparer à une MX150 de NVIDIA qui obtenait 23,56 ips dans un Acer Swift 3.

C'est d'autant plus encourageant qu'il ne s'agit là que de la version la moins véloce des solutions graphiques proposées, la Radeon RX Vega M GH intégrée aux Core i7-8709G/8809G devant être 20/25% plus performante en théorie (voir les détails). Intel n'hésitait d'ailleurs pas à la comparer à une GeForce GTX 1060 Max-Q lors de sa présentation.

Malheureusement, le comportement du système de refroidissement lors des tests n'a pas été abordé, pas plus que la consommation de la machine lorsque le GPU intégré est actif. Nous tenterons d'en savoir plus lors d'une rencontre avec Dell la semaine prochaine.

Copié dans le presse-papier !

À Detroit, Carlos Tavares a exposé le plan de bataille du fabricant pour les années à venir, comme le rapporte Reuters. Il compte faire son retour sur le marché américain, en s'appuyant notamment sur le savoir-faire d'anciens ingénieurs d'Opel (rachetée l'année dernière).

Le président du directoire, affirme également que d'ici 2025 « le groupe PSA sera à 100% électrifié », avec des véhicules entièrement électriques ou hybrides. Il précise ensuite qu'il pourra s'agir d'une option dans certains cas.

D'ici 2030, il ajoute que 80 % des véhicules disposeront d'un pilotage automatique dans certaines conditions et 10 % seront totalement autonomes.

Copié dans le presse-papier !

Pour sortir du seul cadre du streaming, le service de vidéo d'Amazon dédié au jeu vidéo lance Video Producer, une série d'outils destinés à étendre les capacités des vidéastes.

La première fonctionnalité présentée ouvre la voie à l'organisation d'une avant-première pour une nouvelle vidéo. La seconde, et dernière pour le moment, permet de rediffuser à l'antenne des moments choisis, habituellement réservés à l'onglet des vidéos à la demande d'une chaine.

Les avant-premières, diffusions classiques et rediffusions seront distinguées par le contenu du macaron « En direct » en surimpression de l'image. L'avant-première sera imposée à tout envoi de nouvelle vidéo. Une telle diffusion empêchera le passage en direct à son lancement, obligatoirement programmé. Il sera aussi impossible de passer en direct une fois une avant-première débutée.

D'autres fonctions sont promises pour la suite, sans détail pour le moment.

Copié dans le presse-papier !

Les États-Unis possèdent une liste très courte de circonstances dans lesquelles des ogives nucléaires peuvent être tirées contre un pays ennemi. Parmi elles, l'utilisation des armes biologiques (bactéries et virus).

Selon le New York Times, une révision de cette liste est actuellement à l'étude. Sur proposition du Pentagone, les auteurs de vastes cyberattaques contre les États-Unis seraient donc susceptibles de recevoir des bombes nucléaires sur la tête... pour autant qu'on puisse les viser avec précision.

La suggestion du ministère montre une évolution marquante dans la prise en compte de ces menaces, les agressions électroniques devenant aussi graves que des armes de destruction massive. Le changement - qui doit encore être accepté et signé par la Maison Blanche dans les semaines qui viennent - enverrait en outre un signal fort à certains pays, comme la Russie, la Chine ou la Corée du Nord.

Peut-être est-ce d'ailleurs là toute l'ambition du projet. Car prouver qu'un pays se tient bel et bien derrière une cyberattaque est particulièrement difficile, en dépit parfois de lourds faisceaux d'indices.

Copié dans le presse-papier !

Le calendrier est large et l'enjeu ambitieux. Dag Falk-Petersen, le PDG d'Avinor, la société en charge d'exploiter la plupart des aéroports du pays, l'affirme : « d'ici 2040, tout le trafic aérien en Norvège sera électrique », comme le rapporte l'AFP.

Il ajoute qu'il a « l’ambition d’être le premier au monde » à électrifier le transport aérien. « Nous estimons que tous les vols d’une durée de jusqu’à 1,5 heure peuvent être couverts par des avions totalement électriques » ajoute-t-il.