du 22 août 2018
Date

Choisir une autre édition

La société est entrée dans le giron du groupe d'État chinois en juin, rapporte Reuters. Linxens est un spécialiste de la biométrie et des composants pour antennes et étiquettes RFID.

L'opération doit encore être validée par les autorités. À Reuters, trois sources se déclarent confiantes sur cet examen. Tsinghua Unigroup aurait emprunté 1,5 milliard d'euros pour financer cette acquisition.

Linxens afficherait un chiffre d'affaires d'environ 500 millions d'euros, pour 3 000 employés.

Semi-conducteurs : le français Linxens repris par Tsinghua Unigroup pour 2,2 milliards d'euros
chargement Chargement des commentaires...