du 17 décembre 2018
Date

Choisir une autre édition

Scaleway devient la marque principale d'Online.net

Alors qu'OVH a unifié ses offres sous une même dénomination il y a quelques mois, avec quatre déclinaisons, c'est au tour de la filiale d'Iliad de faire de même.

Scaleway garde son nom et prend la tête du groupe. L'offre d'hébergement classique devient ainsi Online by Scaleway, celle consacrée aux datacenters Scaleway Datacenter. Une victoire pour ce qui n'était au départ qu'un projet annexe permettant de proposer de petits serveurs ARM à la demande.

Mais le bébé a grossi, ses offres aussi. Surtout, il rencontre un certain succès. La société opère donc un changement de culture, notamment technique, faisant suite au recrutement de plus de 140 ingénieurs et développeurs, à l'achèvement du datacenter DC5 et « l’exécution d’un vaste programme de R&D ».

Le recul de la marque historique commence par le site internet principal, qui est désormais scaleway.com, en anglais. Il faut dire que Scaleway dispose d'une clientèle dans 150 pays et a des ambitions internationales.

De nouveaux produits et services sont attendus pour le premier trimestre 2019. L'équipe indique qu'une nouvelle API sera également proposée, avec une interface de gestion unifiée, des tutoriels et des événements « pour rassembler la communauté et partager notre passion ».

Le support est également un point où la société compte porter son attention. Il est souvent critiqué chez les hébergeurs, notamment français. Plusieurs niveaux d'assistance seront ainsi proposés. Un service commercial VIP et de nouveaux packs partenaires sont aussi prévus.

Le PDG de Scaleway promet que ses valeurs initiales resteront présentes, avec des services et un support 24/7 en anglais/français inclus, des solutions techniques innovantes, des datacenters et des produits de qualité/certifiés, un délai de livraison court, un bon tarif, etc.

Rendez-vous l'année prochaine pour le vérifier.

chargement Chargement des commentaires...

À découvrir dans #LeBrief
Copié dans le presse-papier !

Première mise à jour majeure pour le nouvel Edge rebâti sur Chromium dans le canal Dev. La version passe à la 75.0.131.0, très proche finalement de la 75.0.133.0 de la branche Canary.

L’ajout principal est la disponibilité du Media Cast, qui permet tout simplement de « streamer » le contenu d’un onglet, du bureau ou d’un fichier vers un appareil compatible.

D’après nos premiers essais, lancer le cast d’une vidéo YouTube vers un téléviseur connecté sous Android TV n’a pas posé de problème particulier, pas plus que vers une barre de son (HT-ZF9) après le choix d’un MP3.

Les travaux avancent donc, mais il manque encore de très nombreux éléments dans Edge, comme nous aurons l’occasion de le voir plus tard dans la journée.

Notez que le navigateur peut maintenant être installé sur les moutures 32 bits de Windows 10. Les versions pour Windows 7, 8.1 et macOS sont toujours attendues.

Copié dans le presse-papier !

La décision était prévisible, mais elle n’en reste pas moins le témoin du temps qui passe et de l’évolution des habitudes.

BlackBerry Messenger (BBM) cessera de fonctionner dès le 31 mai, et les utilisateurs ont moins d’un mois et demi pour basculer sur d’autres solutions.

Ce sont cependant ces autres solutions qui ont condamné le service. Selon BlackBerry, les utilisateurs existants sont partis petit à petit vers d’autres services, tandis que les nouveaux arrivants étaient trop peu nombreux.

Difficile finalement de résister aux deux poids lourds appartenant à Facebook que sont Messenger et WhatsApp, tous deux bien au-delà du milliard d’utilisateurs.

En outre, et en dépit d’une disponibilité sur Android et iOS, BlackBerry ne s’est pas vraiment rendu compte de l’importance de la partie UI/UX. L’interface vieillotte de BBM faisant pâle figure devant des réalisations plus modernes, comme Viber et Telegram, ce dernier misant en plus sur la personnalisation.

L’équipe de développement espère que les utilisateurs en garderont tout de même un bon souvenir.

Copié dans le presse-papier !

Depuis fin 2017, les deux géants se livrent une guerre. Comme Amazon ne vend pas certains produits Google (Chromecast, Home, Nest) et ne permet pas aux utilisateurs Prime Video d'utiliser Google Cast, le moteur de recherche avait décidé de retirer YouTube de l'Echo Show et des Fire TV Stick. Bref, les utilisateurs trinquent encore.

Mais la situation va changer. Dans un communiqué, Amazon explique que les applications officielles YouTube et YouTube Kids arrivent sur les Fire TV et les télévisions Fire TV Edition, tandis que son service de vidéo en streaming Prime Video va prendre en charge Chromecast et Android TV.

Les changements devraient être opérationnels au cours des prochains mois.

Copié dans le presse-papier !

Votre rendez-vous matinal avec l'actualité du numérique reprendra le lundi 29 avril, une partie de l'équipe profitant de cette période de vacances pour prendre quelques jours de repos.

Bien entendu, les rédactions d'INpact Hardware et Next INpact continueront de publier des articles. Nous aurons l'occasion de revenir sur les évènements de ces quelques jours dans une édition spéciale.

Copié dans le presse-papier !

C’est un petit miracle : la dernière préversion de Chrome dans le canal Canary propose un mode lecture, repéré par ZDnet.

Cette fonction permet pour rappel d’afficher une vue simplifiée de la page web, avec uniquement le texte de l’article et les éventuelles images. Le mode lecture est notamment apprécié pour sa légèreté et la suppression de tout élément de distraction.

La fonction est pourtant loin d’être nouvelle. Apple avait été le premier à l’intégrer dans Safari en 2010, ajoutant même une option en 2017 pour utiliser cette vue par défaut sur tous les sites. Mozilla l’avait ajoutée dans Firefox en 2015.

Le fonctionnement dans Chrome est donc le même que partout ailleurs. Techniquement, ce n’est pas une nouveauté dans Chrome puisque la version Android propose une « Vue simplifiée » depuis longtemps. C’est donc le portage de cette variante vers la mouture pour ordinateurs de bureau.

Pour tester la fonction, il faut activer le flag chrome://flags/#enable-reader-mode dans la dernière préversion Canary de Chrome. Elle finira donc par remonter dans les prochaines semaines dans le canal bêta puis en stable. Tout vient à point…

Pour l'instant, ce mode lecture est accessible depuis le menu général sous l'étrange nom « Distill page ».