du 23 août 2018
Date

Choisir une autre édition

Samsung fait le plein de nouveauté : Galaxy Note9, Watch et Home (Bixby), le Galaxy X arrive ?

Cet été, le coréen a lancé officiellement son nouveau vaisseau amiral : le Galaxy Note9, chargé de rebooster ses ventes de smartphones.

Il intègre une dalle Super AMOLED de 6,4" (2 960 x 1 440 pixels) avec SoC à huit cœurs (Exynos 9810 ou Snapdragon 845 suivant les cas) épaulé par 6 ou 8 Go de LPDDR4 et 128 ou 512 Go de stockage.

Une batterie de 4 000 mAh avec charge rapide, deux capteurs optiques à l'arrière (téléobjectif et grand-angle), une caméra de 8 Mpixels en façade, un stylet Bluetooth S Pen et Android 8.1 (Oreo) sont également présents, en plus de toute une panoplie d'autres fonctionnalités et services. Toutes les détails sont disponibles par ici.

Comptez 1 009 euros pour le Galaxy Note9 avec 6 de mémoire vive et 128 Go de stockage, contre 1 259 euros pour celle avec respectivement 8 et 512 Go.

Ce n'était pas tout. Une nouvelle montre connectée Galaxy Watch était également dans les cartons. Son écran circulaire Super AMOLED mesure 1,3" (360 x 360 pixels). Elle est bardée de capteurs, dont un cardiofréquencemètre. Tizen 4.0 est aux commandes, tandis que des applications compagnon pour Android et iOS sont proposées.

Elle est en précommande à partir de 309 euros et sera disponible dès le 7 septembre.

Lors de la conférence, une enceinte connectée Galaxy Home s'invitait dans la présentation. Il s'agissait surtout d'un teasing puisqu'on ne connait pas grand-chose de ses caractéristiques. Samsung mettait en avant la qualité audio (il faudra pour l'instant le croire sur parole) et le design… dont chacun est libre de penser ce qu'il veut.

Seule certitude, elle exploitera Bixby, l'assistant numérique maison. Ce dernier veut donc venir jouer sur les plates-bandes des Google Home (Google Assistant), Apple HomePod (Siri) et autres Amazon Echo (Alexa).

Enfin, des rumeurs de plus en plus insistantes reviennent sur le Galaxy X, un smartphone pliable que Samsung aurait dans les cartons. Nous n'avons pas plus d'informations pour le moment, si ce n'est qu'il pourrait être présenté durant le CES ou le MWC de l'année prochaine.

chargement Chargement des commentaires...

À découvrir dans #LeBrief
Copié dans le presse-papier !

C'est en effet le 21 avril 1989 que Nintendo commercialisait sa console portable pour la première fois au Japon. À l'époque, les Game & Watch occupaient le terrain, mais avec un inconvénient de taille : il n'était pas possible de changer de jeu. Le Game Boy est venu apporter sa petite révolution en terme de mobilité.

« Depuis lors, cette console de poche a été vendue à plus de 100 millions d'exemplaires », affirme Nintendo sur son site, qui précise au passage que son catalogue de jeux comprend plus de 450 titres.

En interne, certains ne croyaient pas en ce projet. Son nom de code DMG a rapidement été détourné en « dame game » ou « jeu nul » en japonais. L'histoire est racontée par Florent Gorges, auteur du livre L’Histoire de Nintendo vol. 4. L’Incroyable Histoire de la Game Boy (25 euros chez Amazon), dans les colonnes du Monde.

Son boîtier blanc et gris a pris de la couleur au début des années 90. « En 1997, Nintendo fit un pas de plus en diminuant les dimensions du Game Boy pour créer la série Game Boy Pocket ».

Par la suite, le Game Boy Color (avec un écran de 44 x 39 mm de 32 768 couleurs) et le Game Boy Advance sont arrivés, mais c'est une autre histoire.

Copié dans le presse-papier !

Petite mise à jour d’entretien pour LibreOffice, dont la version 6.2.3 corrige environ 90 bugs divers. Les notes complètes sont réparties entre les moutures RC1 et RC2.

Il n’y a aucune nouveauté à signaler, mais en dépit des correctifs supplémentaires, la Document Foundation continue de recommander la version 6.1.5 pour les entreprises, « où les fonctions sont moins importantes que la robustesse ».

Copié dans le presse-papier !

Comme prévu, Amazon propose une version gratuite avec publicité de son service Music, mais uniquement sur Alexa aux États-Unis pour le moment.

Il permet d'écouter des listes de lecture et des milliers de « stations » basées sur un artiste ou un style par exemple. Rien n'est précisé sur une ouverture au reste du monde pour le moment.

Google fait de même avec YouTube Music sur Google Home. « “Ok Google, mets de la musique” vous permettra d’écouter gratuitement, sur l’ensemble de la gamme d’enceintes Google Home, des contenus musicaux via YouTube Music », mais « l’écoute sera quelquefois interrompue par des coupures publicitaires de 30 secondes ».

Cette fonctionnalité est disponible dans de nombreux pays, notamment en France.

Copié dans le presse-papier !

Votre rendez-vous matinal avec l'actualité du numérique reprendra le lundi 29 avril, une partie de l'équipe profitant de cette période de vacances pour prendre quelques jours de repos.

Bien entendu, les rédactions d'INpact Hardware et Next INpact continueront de publier des articles. Nous aurons l'occasion de revenir sur les évènements de ces quelques jours dans une édition spéciale.

Copié dans le presse-papier !

Depuis fin 2017, les deux géants se livrent une guerre. Comme Amazon ne vend pas certains produits Google (Chromecast, Home, Nest) et ne permet pas aux utilisateurs Prime Video d'utiliser Google Cast, le moteur de recherche avait décidé de retirer YouTube de l'Echo Show et des Fire TV Stick. Bref, les utilisateurs trinquent encore.

Mais la situation va changer. Dans un communiqué, Amazon explique que les applications officielles YouTube et YouTube Kids arrivent sur les Fire TV et les télévisions Fire TV Edition, tandis que son service de vidéo en streaming Prime Video va prendre en charge Chromecast et Android TV.

Les changements devraient être opérationnels au cours des prochains mois.