du 02 juillet 2019
Date

Choisir une autre édition

Samsung : le Galaxy Fold a été lancé « avant qu'il ne soit prêt », conférence Unpacked le 7 août

Lors d'une rencontre avec plusieurs de nos confrères, dont The Independent, le directeur général du fabricant, DJ Koh, a reconnu que la situation était « embarrassante » : « je l'ai poussé avant qu'il ne soit prêt ».

Il ajoute que, « à l'heure actuelle, plus de 2 000 appareils sont testés sous toutes les coutures [...] Nous avons identifié tous les problèmes, même certains auxquels nous n'avions pas pensé ».

Pour le moment, aucune date de retour du Galaxy Fold n'a été annoncée et il ne fallait pas compter sur le patron de Samsung pour en dire davantage. Pour couper court aux nombreuses questions sur le sujet, il a simplement indiqué qu'il arriverait « en temps voulu » en demandant « un peu plus de temps ».

Pour rappel, quelques semaines après Samsung, c'était au tour de Huawei de repousser la sortie de son smartphone pliable : le Mate X. « Nous ne voulons pas lancer un produit qui détruirait notre réputation », indiquait en juin le fabricant. Après s'être lancé dans une course à qui sera le premier, les deux concurrents semblent avoir été bien trop vite en besogne.

Quoi qu'il en soit, Samsung continue d'aller de l'avant et présentera son prochain téléphone le 7 août lors d'un événement Unpacked 2019. Un stylet et une caméra sont mis en avant dans le court teaser.

Sauf surprise, il devrait s'agir du Galaxy Note10 (ou Note 10). Pour rappel, le Note9 a été dévoilé en août 2018.

chargement Chargement des commentaires...

À découvrir dans #LeBrief
Copié dans le presse-papier !

La plateforme n'a donné aucune information supplémentaire, que ce soit sur le calendrier ou sur le prix visé. 

Dans un communiqué, la société se félicite d'avoir dépassé le milliard de dollars de chiffre d'affaires sur le second trimestre de l'année. C'est la deuxième fois de son histoire qu'elle franchit un tel cap. 

Copié dans le presse-papier !

Presque un an jour pour jour après avoir levé 100 millions de dollars, la jeune pousse triple presque la mise avec 268 millions de dollars. D'anciens investisseurs, comme Y Combinator Continuity, ont remis la main au portefeuille, aux côtés de plus d'une dizaine de nouveaux.

Au total, GitLab a levé 426 millions de dollars depuis ses débuts et revendique une valorisation de 2,75 milliards de dollars. La société a d'ores et déjà prévu une date pour son introduction en bourse : le 18 novembre 2020. 

Pour rappel, son plus gros concurrent, GitHub, a été racheté par Microsoft en juin 2018 pour 7,5 milliards de dollars. Le patron de la société, Sid Sijbrandij, continue de surfer sur ce rachat en expliquant à Bloomberg qu'il « préfère rester indépendant »… un moyen de s'attirer la sympathie de ceux craignant que Microsoft ne change la donne sur GitHub. 

Copié dans le presse-papier !

Depuis plusieurs années, la société met en avant son attachement au solaire et à l'éolien : « En 2017, nous sommes devenus la première entreprise de notre taille à compenser notre consommation annuelle d'électricité avec des énergies renouvelables (et nous l'avons refait en 2018) ».

Sundar Pichai annonce aujourd'hui la signature de 18 nouveaux contrats (aux États-Unis, au Chili et en Europe) pour un total de 1 600 MW supplémentaires, dont une bonne partie en solaire. « Ensemble, ces accords augmenteront de plus de 40 % notre portefeuille mondial d'accords sur l'éolien et le solaire, pour atteindre 5 500 MW ».

Copié dans le presse-papier !

Partant du constat que la gestion des onglets de Chrome sur les terminaux mobiles est une calamité, le géant du Net se décide enfin à changer la donne

Au cours des prochaines semaines, une « grille » permettra de regrouper les onglets par paquets, avec des miniatures pour les repérer facilement. En bas de chaque page, une liste des autres onglets appartenant au même paquet sera affichée, vous permettant de passer rapidement de l'un à l'autre. Pour rappel, la grille est déjà disponible sur iOS, mais sans la possibilité de créer de dossier pour l'instant. 

Enfin, sur les ordinateurs, Google pense à ceux qui ouvrent toujours des dizaines d'onglets et qui ne peuvent plus lire les titres des pages. Vous pouvez toujours l'afficher en survolant l'onglet, mais cette fonction sera bien plus fluide qu'avant si l'on en croit le géant du Net, avec le nom de domaine en plus.

Prochainement, des miniatures s'ajouteront pour avoir un aperçu de la page. Aucun calendrier n'est précisé pour le déploiement de ces fonctionnalités, si ce n'est qu'elle devrait être en place à l'automne. 

Copié dans le presse-papier !

D'une superficie de 4 500 m² et d'une valeur de près de 12 millions d'euros, il se trouve à Castelnau-le-Lez très exactement, comme l'explique France 3. Quelques photos ont été mises en ligne par Emmanuel Carré, du service presse d'Ubisot.

Il remplace les deux sites historiques et accueille pour l'instant 350 employés, qui vont notamment travailler sur le cloud gaming, en vogue ces derniers temps. La société prévoit d'en recruter 150 de plus d'ici 2021.