du 04 juin 2018
Date

Choisir une autre édition

RMC Sport, refonte de Presse et potentielle revente d'Altice Studio : ça bouge chez SFR

Comme prévu, l'offre sportive de l'opérateur au carré rouge va changer de nom cet été. La date est désormais connue : ce sera le 3 juillet prochain. SFR Sport deviendra alors RMC Sport sur l'ensemble des écrans, nouvelles applis à l'appui. Un changement qui devrait permettre la distribution par d'autres opérateurs.

L'autre grande mise à jour attendue d'ici l'été concerne SFR Presse. Proposant des PDF numérisés de nombreux titres pour un forfait mensuel fixe, cette offre va bientôt évoluer, comme l'avait indiqué le groupe au début de l'année. Comme nous le confiait alors un responsable d'Altice France, suite aux changements induits par l'évolution de la TVA, il a été décidé d'opter pour une nouvelle solution, regroupant des contenus numériques.

Il faut dire que les titres du groupe misent de plus en plus sur une offre payante et une stratégie « digital first ». Tout unifier, peut-être avec d'autres médias, en profitant de la base de clients SFR est sans doute une alternative intéressante. Cette nouvelle stratégie doit être dévoilée à la presse cette semaine. Il sera alors temps de voir comment le groupe de Patrick Drahi compte mieux tirer profit de ce service et de ses médias.

On note enfin que le cas d'Altice Studio semble être acté. Alors que l'on était encore dans le flou il y a quelques mois, les investissements et autres communiqués de presse paraissant bloqués, il semblerait que ce soit la voie de la revente qui soit choisie.

Orange pourrait ainsi récupérer le bébé, sans doute pour fusionner les droits acquis (NBC Universal, Discovery, etc.) avec ceux de son bouquet OCS, qui gonflerait ainsi son catalogue. Aucune annonce officielle n'a été faite, mais là aussi, gageons que l'on en apprendra plus d'ici l'été, ou lors du prochain bilan financier.

chargement Chargement des commentaires...

À découvrir dans #LeBrief
Copié dans le presse-papier !

Placer Huawei sur liste noire ne serait qu'une étape parmi d'autres dans la guerre que livrent les États-Unis à la Chine. 

Selon le Wall Street Journal repris par Reuters, « Donald Trump envisage d’exiger que les équipements destinés à la nouvelle génération de téléphonie mobile (5G) aux États-Unis soient conçus et fabriqués hors de Chine ».

Les dirigeants ont ainsi demandé aux équipementiers s'ils pouvaient suivre cette injonction si elle devenait une réalité. 

Copié dans le presse-papier !

Dévoilée en novembre dernier, cette fonctionnalité permet « d'afficher et gérer de manière centralisée les alertes de sécurité et automatiser les contrôles de conformité ». Après la préversion, c'est au tour de la mouture finale d'être disponible.

Le premier mois est gratuit, mais il faudra ensuite passer à la caisse. Les tarifs varient en fonction du nombre de contrôles de conformité et des événements remontés.

Au passage, AWS Control Tower passe aussi en version finale.

Copié dans le presse-papier !

Pour rappel, la promesse de cette version 2.0 est de « fusionner vos bibliothèques de jeux et vos listes d'amis, quelles que soient leurs plateformes ». Elle a été annoncée fin mai.

La bêta fermée est désormais en place, les premiers emails sont partis avec un lien pour télécharger Galaxy 2.0. Si vous n'étiez pas inscrit sur la liste d'attente, il est toujours possible de la rejoindre par ici. Sur Twitter, GOG précise que « des invitations sont envoyées petit à petit. Premier arrivé, premier servi ! ».

Copié dans le presse-papier !

Gabe Aul était connu par les testeurs de Windows comme le responsable du programme Insider pendant ses premières années.

Il a passé le flambeau à Dona Sarkar il y a trois ans. La nouvelle responsable s’est d’ailleurs montrée encore plus active, avec une communication abondante. Un progrès, car le processus a gagné en transparence depuis.

Aul restait l’un des vice-présidents de Microsoft. Jusqu’à récemment, puisqu’il est désormais… l’un des vice-présidents de Facebook.

Il a indiqué hier dans un tweet débuter son premier jour en tant qu’employé du réseau social. Mais il faut se rendre sur son profil LinkedIn pour voir son nouveau poste. On n’en sait guère plus pour l’instant, le titre de vice-président restant vague.

Copié dans le presse-papier !

La Commission d’enrichissement de la langue française a ajouté de nouvelles pierres à son édifice destiné à protéger la langue chère à Super Dupont des invasions barbares venues d’au-delà de nos frontières. 

Les amateurs du couple baguette-béret diront à l’avenir « bande dessinée en ligne » plutôt que l’affreux « webcomic ». Les marques en mal de modernité devront s'y faire : « Concept store » sera utilement délaissé au profit de « boutique-concept ». Les « advergames » n’existent plus. On les remplace dorénavant par l’expression « jeu vidéo publicitaire ». 

Vous étiez mordu de « data journalism » ? Vous voilà fan de « journalisme de données », à savoir un « journalisme qui exploite et analyse un très grand nombre de documents, le plus souvent numériques ».

Le « reflowable » n’est plus. Ce « mode d’affichage d’une publication numérique, généralement un livre, qui permet d’adapter la mise en page au terminal de lecture » se dit maintenant « mise en page adaptative ». 

INpactSuivant utilisait un « paywall » pour la plupart de ses actualités. Notre site a un modèle d’affaires reposant maintenant sur le « péage de lecture numérique ».

Adieu la « native advertising », cette « publicité en ligne, intégrée à un site dont elle adopte les codes formels, qui n’est pas toujours signalée comme telle ». Vive la « publicité caméléon » ! 

La liste de ces nouvelles traductions officielles, imposées à l’ensemble des administrations, est accessible sur l’Official Newpaper