du 06 novembre 2019
Date

Choisir une autre édition

L’équivalent berlinois de la Commission a infligé une amende de 14,5 millions d’euros à l’encontre de Deutsche Wohnen SE pour violation du RGPD. C’est le système d’archivage de l’entité spécialisée dans l’immobilier qui a été épinglé.

Des données y ont été sauvegardées sans vérifier si ce stockage était bien autorisé et sans possibilité d’effacement.  Dans le lot, des informations relatives à la situation personnelle et financière, des bulletins de salaires, des copies de contrats, des données fiscales, des relevés bancaires ou des documents afférents aux droits sociaux ou à l’assurance maladie.

Un premier audit avait été effectué en 2017, conduisant à une mise à jour en mars 2019 seulement, soit neuf mois après l’entrée en application du RGPD. La société a réalisé un chiffre d’affaires d’un milliard d’euros en 2018. Critère qui a été pris en compte, avec la gravité du manquement, pour établir le niveau de sanction. 

RGPD : une compagnie immobilière allemande condamnée à 14,5 millions d’amende
chargement Chargement des commentaires...