du 11 octobre 2018
Date

Choisir une autre édition

Le Contrôleur européen des données personnelles, Giovanni Buttarelli, l'a déclaré dans un entretien à Reuters.

« Je m'attends aux premières sanctions liées au RGPD pour certains cas d'ici la fin d'année. Pas forcément des sanctions financières mais des décisions réprimandant les contrôleurs de données, pour imposer un bannissement préalable, un temporaire ou une mise en demeure » détaille-t-il.

Le Règlement général sur la protection des données (RGPD), qui harmonise la législation dans l'UE et porte la sanction maximale à 4 % du chiffre d'affaires mondial, est entré en application le 25 mai. Il a causé une pluie de plaintes chez les autorités. En 100 jours, la CNIL en a reçu 56 % de plus qu'en 2017.

RGPD : les premières amendes attendues d'ici la fin de l'année
chargement Chargement des commentaires...