du 11 mai 2018
Date

Choisir une autre édition

Il ne reste plus que 14 jours aux sites pour se conformer au Règlement Européen sur la Protection des Données, plusieurs ressources devant encore être publiées par la CNIL.

Ainsi, plusieurs services ont déjà annoncé leur fermeture en Europe, préférant cela au respect de la vie privée de leurs utilisateurs dans cette partie du monde. On voit aussi de nombreuses sociétés clamer leur conformité, même si elles imposent encore des obligations qui semblent hors du cadre de la loi à leurs utilisateurs.

Les premières semaines devraient être importantes, la CNIL ayant annoncé qu'elle serait plutôt dans l'accompagnement, tout du moins au début. Mais il lui faudra également être ferme si nécessaire, au risque de voir son autorité contestée.

RGPD : J-14
chargement Chargement des commentaires...

À découvrir dans #LeBrief
Copié dans le presse-papier !

Au cours des derniers mois, plusieurs pays ont fait part de leur méfiance vis-à-vis de Huawei pour déployer leurs réseaux 5G. En cause, des risques de cybersécurité et la crainte de portes dérobées installées pour Pékin.

Les États-Unis sont particulièrement virulents envers les équipementiers chinois et ont été suivis par d'autres, comme l'Australie et la Nouvelle-Zélande. Le Royaume-Uni (un autre membre des Five Eyes) était jusqu'à présent plus réservé, évoquant simplement des « décisions difficiles » à prendre.

Selon le Financial Time repris par l'AFP, le National Cyber ​​Security Center (NCSC) estimerait que le risque lié à l'utilisation d'équipements Huawei pour la 5G serait « gérable ». Nos confrères s'appuient sur les déclarations de deux sources, sans confirmation officielle pour le moment. Le NCSC s'est contenté de rappeler qu'il « défend la sécurité des réseaux britanniques »,  et « surveille et analyse la manière d'opérer de Huawei ».

Copié dans le presse-papier !

Le fabricant a confirmé cette information à deux de nos confrères : Forbes et CNet.com. Il emboîte ainsi le pas à Oppo qui avait fait une déclaration similaire il y a un peu moins d'un an.

Aucune raison officielle n'est précisée. Il pourrait s'agir d'une accumulation de petites choses, notamment la baisse des ventes physiques (et la faible part de marché du Blu-Ray face au DVD) combinée au fait que le HDR10+ poussé par Samsung ne donne pas les résultats escomptés face au Dolby Vision.

Pour le moment, rien n'est confirmé concernant le reste du monde.

Copié dans le presse-papier !

Spotify est disponible dans Waze (et vice-versa) depuis presque deux ans. En octobre dernier, Waze passait la seconde et dévoilait son lecteur audio intégré, compatible avec huit services de streaming. Deezer sur Android brillait par contre par son absence, alors qu'il était disponible sur iOS.

Cette inégalité est désormais corrigée : « Afin d’associer Deezer à Waze sur Android, il suffit aux utilisateurs de cliquer sur l'icône représentant une note de musique rose et de choisir Deezer », explique le service de streaming.

La société précise enfin que « Deezer sur Waze est accessible pour tous les utilisateurs (avec les conditions habituelles pour les utilisateurs gratuits), dans tous les pays dans lesquels Waze et Deezer sont disponibles ».

Copié dans le presse-papier !

Le revendeur, comme d'autres géants du Net, vise à utiliser uniquement des énergies renouvelables (solaire, éolien, etc.) à long terme pour alimenter leurs gigantesques infrastructures.

Aujourd'hui, Amazon se penche sur le cas des livraisons et dévoile son projet « Shipment Zero », dont le but est d'effectuer 50 % des livraisons sans émission de carbone d'ici 2030. La manière d'y arriver n'est pas précisée, mais l'utilisation de drones (volants et/ou roulants) est certainement prévue.

Copié dans le presse-papier !

C'est en effet le 18 février 1999 que Free Telecom est créé par Iliad. Il faudra par contre attendre 2002 pour que la société lance son offre ADSL à moins de 30 euros par mois, on se souvient d'ailleurs de la réaction du patron d'AOL. Le fournisseur d'accès à Internet se lance ensuite dans la téléphonie mobile en 2012, avec un forfait illimité à moins de 20 euros par mois.

L'action d'Iliad a explosé entre 2012 et 2017 passant de 100 à plus de 200 euros. Tendance inverse en 2018 avec un cours revenant à 100 euros et moins. Aujourd'hui, il est à 90 euros seulement… soit autant qu'au début de l'année 2012.