du 20 décembre 2017
Date

Choisir une autre édition

Microsoft vient d'annoncer une nouvelle build de la prochaine version de Windows 10. Estampillée 17063, celle-ci n'a rien d'anodin et intègre de très nombreuses améliorations, tant au niveau graphique que fonctionnel.

Il est notamment question de la fameuse Timeline annoncée plus tôt cette année, mais qui avait loupé la Fall Creators Update, de l'Emoji Picker qui sera enfin disponible pour les utilisateurs français, d'une gestion plus fine de la data mobile en complément du Wi-Fi pour préparer l'arrivée des « Always Connected PC », etc.

Mais si l'on regarde de plus près l'annonce de Microsoft, il y a un point visant les développeurs qui saute aux yeux : tar et curl vont être disponibles sous Windows. Bien connus des adeptes de Linux, ces outils permettent respectivement de gérer des archives et d'échanger des données avec un serveur. Ils peuvent même être utilisés de pair.

Ce n'est pas la première fois que Microsoft fait un choix de ce genre. Avec la Fall Creators Update, l'éditeur a simplifié l'utilisation du sous-système Linux permettant d'installer le bash Ubuntu ou Suse d'un clic depuis le Windows Store. Plus récemment, c'est OpenSSH qui a été intégré à travers un client (et un serveur) qui peut être installé depuis le panneau des Fonctionnalités facultatives des Paramètres de Windows 10 (dans la section Applications).

Nous reviendrons bien entendu sur toutes les nouveautés de la Build 17063 de Windows 10 dans la journée.

Révolution ! curl, tar et OpenSSH intégrés à Windows 10 (et l'emoji picker arrive en français)
chargement Chargement des commentaires...

À découvrir dans #LeBrief
Copié dans le presse-papier !

Microsoft a publié la première préversion de Windows Server sur la branche 20H1, qui désigne pour rappel la première évolution semestrielle prévue pour l’année prochaine. L’éditeur n’évoque pratiquement pas la branche 19H2, qui devrait être une révision mineure.

Plusieurs nouveautés font leur apparition dans cette build 18917, dont une réclamée depuis longtemps. Les administrateurs peuvent en effet choisir indépendamment les mises à jour à installer.

Ils peuvent également déclarer désormais dans l’Admin Center que le serveur est déconnecté, quel que soit la raison. À la différence d’une déconnexion accidentelle, Windows ne préviendra plus d’erreurs liées à Azure, aux mises à jour d’extensions et autres.

Un outil d’import/export des machines virtuelles a été ajouté. L’import permet de choisir un nouvel ID et de copier ou laisser sur place les données. L’export peut se faire vers un volume local ou distant. Les machines virtuelles peuvent également être labellisées sur un serveur Hyper-V.

Quelques autres nouveautés sont à signaler, comme le chargement du contenu depuis un flux pour l’outil Azure Hybrid services ou la possibilité de basculer entre plusieurs comptes Azure depuis le menu idoine.

Copié dans le presse-papier !

La Haute autorité en charge de lutter contre le téléchargement illégal a adopté en mars dernier une charte de déontologie (PDF), applicable aux membres de son collège comme à ses agents.

Le texte, tout juste mis en ligne, précise que ceux-ci sont tenus de « faire preuve de dignité, d’intégrité, de probité, d’impartialité et de neutralité ». Ce qui signifie qu’ils ne peuvent par exemple pas « tirer un profit personnel » de leur position au sein de l’institution.

Le texte évoque également les cadeaux et autres invitations (repas, voyages...) pouvant être offerts à la Rue du Texel. « Les objets reçus en cadeaux peuvent être acceptés en toute transparence dès lors qu’ils sont dénués de caractère répétitif et qu’ils sont soit d’une valeur purement symbolique (agendas, calendriers, menus articles de bureau, etc.) soit de faible valeur (à titre indicatif, 60 € maximum) sauf cas exceptionnels appréciés par le président, pour les membres, ou par le secrétaire général, pour les agents. »

Copié dans le presse-papier !

Cette modification concerne aussi bien l'Assistant du géant du Net que les produits dérivés comme le Nest Hub. Une campagne d'information est en cours auprès des clients.

D'après Google, « les utilisateurs étaient impatients d'adopter le mot clé "Hey Google" utilisé dans les campagnes de communication  internationales ». Par contre, « suite à ce changement, le mot clé "Dis Google" ne fonctionnera plus en France », sans en préciser la raison.

Dans les commentaires de l'annonce, la même demande revient en boucle : pouvoir laisser le choix du mot clé à l'utilisateur.

Copié dans le presse-papier !

Au début de la semaine, Google était accusée par Genius de lui voler des paroles de chansons pour les afficher dans ses Cartes en première position.

Google en profite pour affirmer qu'il « paye aux éditeurs le droit d'afficher les paroles ». Mais ces derniers ne disposent généralement pas de copie numérique des paroles, Google (comme d'autres) passe donc par un prestataire. L'enquête est toujours en cours pour déterminer comment les apostrophes de Genius se sont retrouvées dans les Cartes Google.

Dans un billet de blog, il réaffirme sa position, en ajoutant qu'il va désormais afficher le nom de sa source à côté des paroles.

Copié dans le presse-papier !

Annoncé en 2017 et promis pour 2018, le jeu en réalité augmentée de Niantic avait finalement été repoussé à 2019, sans la moindre explication.

L'attente touche à sa fin pour les joueurs aux États-Unis et au Royaume-Uni qui pourront en profiter dès le 21 juin sur Android (les préinscriptions sont ouvertes) et iOS. Rien n'est précisé concernant le calendrier de déploiement dans d'autres pays.

De plus amples informations sont disponibles (y compris en français) sur le site officiel du jeu.