du 29 octobre 2019
Date

Choisir une autre édition

Le juteux contrat de 10 milliards de dollars avec le ministère de la Défense a finalement été attribué à Microsoft, alors qu'Amazon était un temps présenté comme le favori… mais pas par Donald Trump, qui s'est plusieurs fois exprimé contre le revendeur et son propriétaire Jeff Bezos, qui détient également le Washington Post.

Après cette défaite, le géant de la vente en ligne serait en train de préparer son offensive et pourrait l'annoncer officiellement la semaine prochaine, selon Reuters. Pour rappel, Amazon s'était dit « surpris par ce dénouement », avant d'ajouter qu’une « évaluation détaillée basée seulement sur un comparatif des offres » aurait « clairement mené à une issue différente ».

De nombreux experts s'attendent en effet à ce qu'Amazon porte l'affaire devant le Government Accountability Office (GAO) et/ou la Court of Federal Claims. Le géant du Net dispose de trois jours pour demander un « débriefing » pour avoir des précisions sur les raisons du choix du gouvernement.

Retour du JEDI, Amazon pourrait contre-attaquer
chargement Chargement des commentaires...