du 31 octobre 2017
Date

Choisir une autre édition

Bien aidé par son activité semi-conducteurs, et la hausse du prix de la mémoire, Samsung Electronics a connu un trimestre record. Son bénéfice opérationnel est au plus haut niveau depuis sa fondation, à environ 13 milliards de dollars, sur un chiffre d’affaires d’environ 55,4 milliards d'euros.

Simultanément, l’entreprise coréenne a nommé trois nouveaux PDG, afin de préparer le remplacement de Kwon Oh-hyun, qui a souhaité prendre du recul et quitter l’entreprise. Chacun des nouveaux élus se chargera d’une frange particulière de l’activité. Kim Hyun-suk s’occupe de l’électronique grand public, Kim Ki-nam des composants et Koh Dong-jin du mobile et de l’informatique.

Samsung réalise le plus gros bénéfice de son histoire et nomme trois PDG
chargement Chargement des commentaires...

À découvrir dans #LeBrief
Copié dans le presse-papier !

Après trois jours de blocage partiel, les deux chambres du Congrès américain ont finalement trouvé un terrain d'entente sur le budget. Les conséquences ont été nombreuses outre-Atlantique, avec la fermeture temporaire de certains services jugés non essentiels.

Cette pause a contraint SpaceX à reporter son essai de mise à feu statique des 27 moteurs de sa fusée Falcon Heavy. « Nous gardons l'espoir que le Congrès résolve rapidement ses différends et remettra nos partenaires de l'US Air Force et de la NASA à leur travail dès que possible » expliquait hier John Taylor (responsable de la communication de SpaceX) à nos confrères de Space.com.

Maintenant que la situation est débloquée, il reste à attendre une nouvelle date pour les essais et surtout le lancement, qui ne cesse d'être retardé depuis plusieurs années.

Copié dans le presse-papier !

Le fabricant affirme qu'il est « le premier au monde à franchir le cap des 512 Go de capacité dans une carte microSDXC ». Elle est certifiée Video Speed Class 10, ce qui signifie que les débits sont de 10 Mo/s au minimum en écriture. De son côté, le constructeur ajoute qu'elle peut grimper jusqu'à 80 Mo/s.

La carte microSDXC de 512 Go sera disponible en février, pour un prix qui n'a pas été précisé. La fiche produit (avec assez peu de détails techniques) se trouve par ici.

Copié dans le presse-papier !

Important ajout chez Microsoft pour la version professionnelle de son service de stockage, et venant combler une absence que nous avions constatée dans notre dossier.

Files Restore ne peut fonctionner que si l'historique des fichiers est activé (ce qui est le cas par défaut). L'utilisateur peut alors restaurer n'importe quel fichier à un état précédent, tant qu'il ne dépasse pas les 30 jours. Tout aussi important, la fonction s'étend à l'ensemble du OneDrive, dont l'état total peut lui aussi être restauré, toujours dans une limite de 30 jours. Pratique dans le cas d'une fausse manipulation par exemple.

Microsoft vient donc braconner sur les terres de Dropbox, seul à proposer cette granularité dans ses offres Pro jusqu'à présent. La fonctionnalité est en cours de déploiement et peut mettre jusqu'à plusieurs semaines pour attendre tous les clients. Pour l'instant, rien n'est dit pour les utilisateurs gratuits de OneDrive.

Comme le fait remarquer Neowin, une telle fonction de restauration existait bien dans SharePoint, mais elle était dépendante du support technique. Selon les cas, il fallait donc parfois attendre deux ou trois semaines. 

Copié dans le presse-papier !

Sur le quatrième trimestre, la société a engrangé 3,3 milliards de dollars de revenus, une hausse de 32,6 % en un an. Cette progression vient notamment de celle du nombre d'abonnés, huit millions étant arrivés sur la période, dont six millions en dehors des États-Unis. L'EBITDA se situe à 313 millions de dollars.

Cette croissance a plus que plu à la bourse, la valorisation du groupe dépassant les 100 milliards de dollars. Les séries originales, principalement The Crown, Black Mirror et Stranger Things, sont citées comme moteurs de cette bonne santé.

En parallèle, Rodolphe Belmer devient le dixième membre du conseil d'administration du groupe. Il est directeur général du premier opérateur français de satellite, Eutelsat, après une carrière à Canal+, dont il était devenu directeur général en 2012.

Copié dans le presse-papier !

Il y a un peu moins de deux semaines, Intel annonçait se pencher sur les cas de reboots intempestifs (principalement avec des processeurs des générations Broadwell et Haswell) suite à l'installation du correctif. La semaine dernière, le fondeur parvenait à reproduire le souci et cherchait une solution.

Dans un nouveau billet de blog, la société explique avoir identifié la « cause profonde » et commencé à déployer un nouveau correctif, mais uniquement à des partenaires triés sur le volet pour le moment. Elle demande à ces derniers de le tester afin de le valider, avant de le déployer à plus grande échelle le cas échéant.

Plus surprenant, Intel « recommande que les équipementiers, fournisseurs de services cloud, fabricants de systèmes,  fournisseurs de logiciels et utilisateurs finaux arrêtent le déploiement des correctifs actuels, car ils risquent d'entraîner des redémarrages plus importants que prévu et d'autres comportements imprévisibles ». De nouvelles informations seront publiées au cours de la semaine promet l'entreprise.

Dans un échange de messages publics avec un développeur d'Amazon, Linus Torvalds s'en prend vertement à Intel et à ses patchs qu'il qualifie, entre autres sobriquets, de « poubelle ». On rappellera que ce n'est pas la première fois que le père du noyau Linux s'en prend au fondeur sur sa communication autour des failles Meltdown/Spectre.