du 08 novembre 2018
Date

Choisir une autre édition

Bandai Namco a également dévoilé les chiffres du premier semestre de son exercice en cours. Dans l'ensemble, l'éditeur a pris de l'avance par rapport à l'an passé avec des revenus de 335 milliards de yens (2,6 milliards d'euros), en hausse de 8,4 %, et un bénéfice net de 34 milliards de yens (262 millions d'euros) en progression de 21 %.

Dans le détail, il apparaît que l'éditeur réalise toujours l'écrasante majorité (82 %) de ses revenus au Japon, où ils ont progressé de 12 % sur un an, tandis que les recettes provenant de l'occident sont en recul de 11 à 14 %.

Sur l'ensemble de l'année, Bandai Namco s'attend toutefois à un léger recul de son chiffre d'affaires (-4 %) et à une forte baisse de ses bénéfices nets (-20 %), ce sans donner d'explications précises sur les raisons de cette contraction.  

Résultats en demi-teinte chez Bandai Namco
chargement Chargement des commentaires...

À découvrir dans #LeBrief
Copié dans le presse-papier !

C’est avec quelques mois de retard qu’Apple commercialise finalement ses protections avec batterie intégrée. Pas de jaloux, la coque est vendue 149 euros dans chaque cas, en version noire ou blanche.

Apple ne donne pas de capacité en mAh, mais simplement des nombres d’heures pour des types d’utilisation :

  • iPhone XS : jusqu’à 33 heures de conversation, 21 heures de navigation Internet et 25 heures de lecture vidéo
  • iPhone XS Max : jusqu’à 37 heures de conversation, 20 heures de navigation Internet et 25 heures de lecture vidéo
  • iPhone XR : jusqu’à 39 heures de conversation, 22 heures de navigation Internet et 27 heures de lecture vidéo

Ces Smart Battery Case sont tous compatibles avec la technologie Qi et peuvent se recharger par induction (avec l’iPhone à l’intérieur). Elles supportent également la recharge rapide, à condition d’avoir un chargeur Power Delivery.

Tous ces étuis seront disponibles dès demain.

Copié dans le presse-papier !

Partant du constat que « parfois un essai gratuit peut à son insu devenir un abonnement récurrent difficile à annuler », la société a décidé d'agir avec la mise en place de nouvelles règles.

Tout d'abord, les commerçants devront « obtenir l'approbation du titulaire de carte à la fin de l'essai avant de commencer à le facturer ».

De plus, « les commerçants devront lui envoyer, par courrier électronique ou texto, le montant de la transaction, la date de paiement, le nom du commerçant ainsi que des instructions explicites sur la procédure à suivre pour annuler son essai ». Cette procédure doit ensuite être répétée à chaque paiement.

Ce n'est pas tout : sur chaque facture, doit apparaître l'adresse du site du commerçant ou le numéro de téléphone du magasin. Des règles de bonnes conduites dont on se demande finalement pourquoi elles n'ont pas été implémentées plus tôt.

Copié dans le presse-papier !

La société de sécurité Check Point a trouvé un bon support publicitaire. Elle a découvert un problème permettant de prendre la main sur un compte Epic Games, donc Fortnite. Le jeu gratuit compterait environ 200 millions de joueurs, faisant la fortune actuelle de l'éditeur.

Pour être piégé, l'utilisateur doit cliquer sur un lien factice (envoyant vers un sous-domaine d'epicgames.com). En exploitant une faiblesse du sous-domaine, la page renvoie vers un serveur contrôlé par le pirate, avec du code vérolé. Ce code récupère le jeton d'authentification du compte Epic, qu'il envoie au pirate.

L'internaute doit bien sûr être identifié pour que le procédé fonctionne. Le jeton en question permet de lancer le client de jeu Epic. Il est généré une fois les identifiants fournis, pour maintenir l'authentification.

La faille a été rapidement comblée par Epic, qui assure n'avoir aucune preuve d'exploitation.

Copié dans le presse-papier !

La société explique que son premier (et précédent) logo datait de la création de l'entreprise et était difficile à reproduire avec exactitude, notamment car il comportait pas moins de onze couleurs.

Pour réaliser son nouveau logo, qui n'est d'ailleurs pas sans rappeler l'ancien dans la forme et les couleurs, l'équipe de Slack s'est rapprochée du graphiste Michael Bierut (Pentagram).

« Au cours des mois à venir, nous allons harmoniser notre identité graphique et mettre notamment à jour le site web, les publicités et notre produit », précise enfin Slack.

Copié dans le presse-papier !

L'équipe qui porte l'OS mobile de Google sur les architectures x86 vient de mettre en ligne une première mouture basée sur Oreo.

Des images 32 bits et 64 bits sont proposées, avec un noyau 4.19.15, le support matériel des puces Intel HD/G45 ou d'OpenGL ES 3.x sur la plupart des GPU.

Toutes les informations sur cette version sont disponibles par ici. Les images peuvent être téléchargées par là ou encore .