du 10 janvier 2018
Date

Choisir une autre édition

Le constructeur a mis en ligne la page française relative au remplacement des batteries hors garantie des iPhone 6 et supérieurs. Le tarif de 29 euros est ainsi confirmé, mais avec une petite subtilité.

En effet, une étoile vient préciser qu'outre la date limite du 31 décembre « le remplacement de batterie à 29 € peut être limité à une réparation par iPhone », sans plus de précisions sur les critères retenus pour cette limitation éventuelle.

Remplacement de batterie Apple à 29 euros : cela peut être limité à une fois par appareil
chargement Chargement des commentaires...

À découvrir dans #LeBrief
Copié dans le presse-papier !

Adobe tient manifestement à se renforcer dans le domaine du commerce électronique. Magento en est l'un des chantres, avec une part de marché d'environ 30 %.

Pour Adobe, le rachat a un sens évident : intégrer les produits du Magento Commerce Cloud dans son propre Experience Cloud, pour former une seule plateforme capable d'opérer dans le B2B comme dans le B2C.

Comme toujours, le rachat est soumis à l'approbation des régulateurs.

Copié dans le presse-papier !

C'est en tout cas l'annonce faite par le fabricant, détenteur de la licence Nokia pour les téléphones portables. Il revendique avoir vendu 70 millions de smartphones Nokia, pour un chiffre d'affaires de 1,8 milliard de dollars en 2017.

En 2018, il souhaite « élargir de manière agressive sa gamme de smartphones Nokia et doubler les canaux de vente sur les principaux marchés cette année ». « Notre objectif est de devenir l'un des principaux acteurs du marché mondial des smartphones » déclare le directeur général Florian Seiche.

Copié dans le presse-papier !

Il avait pris les rênes du groupe (alors Lucky-GoldStar) en 1995. Il l'a fait prospérer, le chiffre d'affaires ayant été multiplié par cinq sous sa présidence (plus de 20 ans).

« En devenant le troisième président de LG à l'âge de 50 ans, Koo a développé trois entreprises clés, dans l'électronique, la chimie et les télécommunications, et a contribué à la compétitivité industrielle et au développement économique national de la Corée du Sud » explique le groupe.

Koo Bon-moo s'est éteint dimanche des suites d'une maladie au cerveau. « Koo Kwang-mo, le fils adoptif de Koo Bon-moo, devrait lui succéder » affirme Reuters, ajoutant que « ce changement ne devrait pas perturber les activités du groupe » selon un analyste.

Copié dans le presse-papier !

Le groupe Freedom From Facebook, formé par plusieurs organisations « de gauche » dont Democracy Now et MoveOn, estime la société dangereuse pour la démocratie, après la diffusion de désinformation lors de l'élection présidentielle de 2016 et le scandale Cambridge Analytica.

À la commission du commerce (la FTC), le groupe demande de séparer Facebook d'Instagram, Messenger et WhatsApp, des plateformes devenues des parts intégrantes de la stratégie de l'entreprise. Il compte aussi rendre ces services compatibles avec les concurrents et imposer des règles de vie privée plus contraignantes.

Il n'est pas dit que la FTC écoute ces requêtes, voire puisse mener ces actions. Cette campagne ressemble bien plus à un message politique des organisations impliquées, voire à une lettre d'intention.

Freedom From Facebook promet une campagne publicitaire à six chiffres pour faire valoir ses demandes, soit rendre Facebook « sûr pour la démocratie », en s'appuyant sur une mobilisation des internautes auprès de la FTC. Un mode d'action qui avait déjà fait ses preuves sur la neutralité du Net outre-Atlantique.

Copié dans le presse-papier !

Selon des développeurs, Apple bloque désormais les applications utilisant la fonction en Chine. Depuis iOS 10, CallKit permet d'intégrer une application de VoIP à l'interface d'appel du système, pour rendre leur utilisation transparente à l'utilisateur.

Selon un message d'Apple, cité par un développeur, le ministère chinois de l'industrie et des technologies de l'information réclame le retrait de la fonction. Les concepteurs peuvent soit retirer CallKit de leurs applications, soit le désactiver pour la Chine, soit abandonner l'AppStore chinois.

Les suppressions d'applications en Chine ne sont pas rares. L'an dernier, 674 réseaux privés virtuels (VPN) ont disparu de l'AppStore, après cinq ans de restrictions par le gouvernement.

En novembre, le blog GreatFire tançait Apple pour sa décision, se pliant aux lois locales pour opérer dans le pays, alors que le groupe vante régulièrement ses valeurs humanistes.

« Adhérer aux lois locales n'est pas une décision portée par des valeurs. Au contraire, c'est la décision par défaut d'une entreprise sans valeurs. À l'inverse, Apple pourrait tout aussi bien justifier l'absence de censure aux États-Unis en blâmant les lois américaines protégeant la liberté d'expression » jugeait l'auteur du blog.