Après plusieurs mois de teasing, on va enfin avoir droit à l'annonce de l'appareil mobile de Razer, ce 1er novembre. La société a en effet dédié une page à l'évènement sur son site, où l'on peut voir un utilisateur devant un écran compact.

On devrait donc bientôt savoir la façon dont la société compte faire la différence sur le marché un brin encombré des smartphones. Autant dire qu'après avoir généré toute cette attente, la société a intérêt à assurer pour ce qu'elle présente comme « sa plus grosse annonce ».

Razer donne rendez-vous le 1er novembre pour l'annonce de son smartphone
chargement Chargement des commentaires...

À découvrir dans #LeBrief
Copié dans le presse-papier !

La société suédoise passe à la vitesse supérieure en proposant une plateforme promotionnelle, presque une agence. Selon les propres mots de l’entreprise, elle s’engage à « soutenir les carrières des artistes de tout niveau ».

RISE comprend une plateforme dédiée et un programme de promotion sur divers canaux, surtout les réseaux sociaux et les services de streaming, car Spotify ne veut pas se contenter du sien. Des playlists spéciales seront mises en avant et des évènements organisés dans les prochains mois. L’idée sera toujours la même : faire découvrir les artistes.

Une première sélection est déjà avancée : Kim Petras (pop), Lauv (pop/rock), Russell Dickerson (country) et Trippie Redd (hip hop). En l’état, RISE pourrait entrer en compétition directe avec Music Up Next, un programme équivalent chez Apple. Même s’il est restreint aux seuls services de Cupertino, il a l’avantage d’exister depuis plus longtemps.

Hasard du calendrier (ou pas), Apple a déposé la semaine dernière une demande de marque pour Music Up Next, mettant en avant son travail de curation, la promotion des artistes et son engagement pour le multimédia.

Copié dans le presse-papier !

Toujours épris de son rêve de fonder un concurrent de Netflix à l’échelle européenne, Vivendi vient de jouer un nouveau coup pour faire avancer cette stratégie.

Telecom Italia (TIM) et Canal+ vont établir une coentreprise, détenue à 60 % par la filiale italienne de Vivendi et à 40 % par la chaîne cryptée. Son objet sera de « saisir de nouvelles opportunités de croissance dans un marché en perpétuelle évolution, au travers d’une offre commerciale combinant une connectivité en fibre et du contenu vidéo premium ».

On a déjà vu ça quelque part...

Copié dans le presse-papier !

Le blogueur et co-fondateur d’UploadVR, Robert Scoble, fait à son tour l’objet de multiples accusations. Son entreprise avait déjà été mise à l’index pour avoir mis en place une « kink room » au sein de ses locaux, avec notamment un lit et des préservatifs à disposition des employés.

Cette fois-ci l’homme est directement visé par plusieurs personnes l’accusant de comportements déplacés et d’agressions. La journaliste Quinn Norton a notamment détaillé l’une de ces agressions dans un long billet publié sur Medium.

Sans reconnaître de cas particulier, Scoble a publié un mea culpa publiquement sur Facebook, où il explique s’excuser d’avoir « endommagé la confiance que de nombreuses personnes avaient en moi ». Des explications qui de son propre aveu ne seront certainement pas suffisantes pour réparer les dégâts qu’il a causés.

Copié dans le presse-papier !

L’éditeur propose un brouillon de ce qui pourrait devenir un futur standard. WebXR est une API qui ambitionne de trouver les points communs entre les principales technologies pour les mettre à disposition des développeurs web.

Que l’on utilise HoloLens (Microsoft), ARCore (Android) ou encore ARKit (iOS), il existe des concepts communs. Avec une API pour les opérations de base, il serait possible d’amener les différents équipements à proposer le même rendu pour les pages/applications web qui s’en serviraient.

WebXR peut être vu comme un surensemble de WebVR qui gèrerait aussi bien la réalité augmentée que virtuelle. La nouvelle API part d’ailleurs du brouillon de WebVR 2.0 pour en élargir les capacités.

Mozilla en appelle désormais à toutes les bonnes volontés et invite les développeurs intéressés à se pencher sur le projet. L’éditeur prévient également qu’une plateforme mobile de navigation 3D est en cours de développement. Basée sur Servo (d’où vient le nouveau moteur Quantum de Firefox), elle devrait faire prochainement l’objet d’une présentation.

Copié dans le presse-papier !

Twitter a décidé de faire de son réseau social un endroit plus agréable, mais surtout plus sûr, notamment en matière de harcèlement. Une requête émise par de nombreux utilisateurs depuis plusieurs années.

L’entreprise a donc publié un calendrier regroupant les mesures qui seront prises dans les prochaines semaines afin de résoudre ce problème, accompagnées des dates de leur mise en application.

Publier du contenu affichant de la « nudité non consensuelle » c’est-à-dire des images prises sans le consentement de la victime, sera passible d’une suspension immédiate du compte dès le 27 octobre.

Les appels en cas de suspension seront quant à eux mieux gérés et les contrevenants sauront désormais clairement pourquoi leur compte ne leur est plus accessible.

Il faudra par contre attendre le 3 novembre pour être notifié par e-mail d’une suspension de son compte et la fin de l'année pour les règles concernant les groupes violents, symboles haineux et autres améliorations plus profondes.