du 03 juillet 2020
Date

Choisir une autre édition

Étienne Dugas, président de la fédération, explique que « Kosc aura désormais une assise financière suffisante pour poursuivre son ambition de déverrouiller le marché des télécoms professionnels ».

InfraNum avait déjà fait savoir qu’elle était favorable à cette opération visant à sauver Kosc en redressement judiciaire (l’AOTA aussi, avec quelques mises en garde). Le plan de reprise a été validé par le tribunal le 29 juin.

La fédération en profite pour revenir sur les échéances à venir : « La reprise de Kosc par Altitude Infrastructure intervient quelques semaines avant la sortie du projet final d'analyse de marché de l'Arcep qui sera déterminant dans les conditions d'exercice des acteurs sur le marché fibre aux entreprises ». 

« L'Arcep doit donc intégrer cette nouvelle donne pour garantir enfin à tous les acteurs sur le marché de gros une équité sans faille, en rendant disponible tout le panel des offres neutres, mutualisées, ouvertes, passives ou actives qui ont fait leur preuve dans les réseaux d'initiative publique ».

Dans tous les cas, cette reprise « par un opérateur indépendant et neutre permet d'espérer une nouvelle dynamique concurrentielle sur le marché entreprise », indique InfraNum.

Rachat de Kosc par Altitude : « une nouvelle extrêmement rassurante » pour InfraNum
chargement Chargement des commentaires...