du 18 septembre 2018
Date

Choisir une autre édition

Le régulateur européen donnera sa réponse dans un mois, après le dépôt par Microsoft d’une demande en ce sens vendredi de la semaine dernière, selon Reuters.

La Commission devra déterminer si le rachat de GitHub ne viole aucune règle en cours, auquel cas elle donnera son feu vert. En cas de doute, elle peut cependant déclencher une enquête.

Rappelons que l’opération a coûté 7,5 milliards de dollars à Microsoft. Il s'agissait de la plus grosse opération depuis le rachat de LinkedIn, dont les 26 milliards n’ont pas été dépassés. GitHub a cependant coûté moins cher à l’entreprise que Skype et ses 8,5 milliards de dollars.

En attendant la réponse des instances européennes, Microsoft a répété plusieurs fois que l’ouverture de GitHub ne changerait pas. Certains craignent en effet que le service d’hébergement de projets finisse par avantager les produits de Redmond.

Rachat de GitHub par Microsoft : l'Europe donnera sa réponse le 19 octobre
chargement Chargement des commentaires...

À découvrir dans #LeBrief
Copié dans le presse-papier !

Reconnue coupable de violer des brevets de Qualcomm par un tribunal, Apple avait été contrainte de retirer certains iPhone équipés de puces Intel et Qorvo de la vente.

Reuters indique que le fabricant « va reprendre la commercialisation en Allemagne des anciens modèles d’iPhone ». Les iPhone 7 et 8 qui seront proposés à la vente intègreront des puces Qualcomm à la place du couple Intel et Qorvo.

Copié dans le presse-papier !

Mi-novembre, le géant du Net annonçait son intention de couper son futur quartier général (HQ2) en deux – New York et Crystal City – avec 25 000 employés sur chaque site.

Cette semaine, des rumeurs faisaient état d'un possible retournement de veste à New York, à cause de « l'opposition locale de groupes militants et de politiciens ». C'est désormais officiel :

« Alors que les sondages montrent que 70 % des New-Yorkais soutiennent nos projets et notre investissement, un certain nombre de responsables politiques locaux et de l’État ont clairement indiqué qu’ils s’opposent à notre présence et qu’ils ne travailleront pas avec nous pour construire le type de relation nécessaire pour aller de l’avant ».

Le géant de la vente en ligne ajoute que, « à ce stade », un site de remplacement n'est pas recherché, ni même envisagé. Le projet d'implantation à Crystal City suit son cours.

Copié dans le presse-papier !

Ubisoft a dévoilé hier soir ses résultats pour le troisième trimestre de son exercice 2018-2019. « Ubisoft a délivré une solide performance au cours d’un trimestre, comme attendu, particulièrement concurrentiel », résume Yves Guillemot, fondateur et PDG d'Ubisoft.

Dans la pratique, avec un chiffre d'affaires de 605,8 millions d'euros au troisième trimestre, l'éditeur est tombé pile dans ses prévisions. Ceci grâce à Assassin's Creed Odyssey qui s'est classé parmi les dix meilleures ventes de 2018, tout comme Far Cry 5.

Sur les neuf premiers mois de l'exercice, les revenus atteignent 1,36 milliard d'euros, en hausse de 13,5 % sur un an. Un score permis par la hausse des ventes dématérialisées (898 millions d'euros, en hausse de 34 %) et de la vente de contenus additionnels et de publicité (444 millions d'euros, en hausse de 39 %).

On notera enfin que contrairement à Activision Blizzard, l'éditeur ne profite pas de l'annonce de ce trimestre record pour s'engager dans des licenciements à grande échelle. Comme quoi, tout n'est peut être finalement pas si pourri dans l'industrie vidéoludique.   

Copié dans le presse-papier !

JP Morgan Chase est devenue la première banque à créer sa cryptomonnaie maison, le JPM Coin. Celle-ci a pour particularité d'avoir sa valeur garantie à un dollar, et de cibler un marché très précis : celui des transferts d'argent interentreprises.

La banque y fait transiter chaque jour quelque 6 000 milliards de dollars, au travers du vieillissant réseau Swift, pouvant causer parfois des délais d'une journée pour la prise en compte d'une transaction. Avec son JPM Coin, la banque veut permettre à Facebook et à ses autres clients de pouvoir transférer quasi immédiatement les fonds nécessaires à leurs opérations, comme le versement des salaires dans le monde entier.

Le JPM Coin trouverait également un intérêt dans le domaine des smart contracts, très en vue dans le domaine de l'assurance. Ils permettraient là aussi de procéder instantanément à des versements lors de l'exécution d'un contrat, plutôt que de passer par le réseau bancaire classique et ses délais.

Il n'est pour l'instant pas prévu que les particuliers puissent se procurer des JPM Coin. Pour l'heure, la cryptomonnaie n'est qu'en phase de test grandeur nature avec quelques entreprises triées sur le volet.

Copié dans le presse-papier !

La bibliothèque Bootstrap, open source et dédiée à tout ce qui touche au design de sites et applications, vient de paraître en version 4.3. On y trouve plusieurs nouveautés importantes, l’équipe en profitant pour annoncer des décisions radicales sur la future mouture 5.0.

On trouve plusieurs nouveaux utilitaires internes, notamment .stretched-link qui permet d’affecter automatiquement à une ancre la taille de son plus proche parent position: relative. On note aussi plusieurs améliorations, comme l’utilisation de null pendant la compilation CSS pour les variables héritant leur valeur d’autres éléments.

Le plus gros apport de Bootstrap 4.3 reste cependant l’arrivée des tailles de polices « responsive ». Dans ce mode, la taille est automatiquement calculée en fonction des dimensions de la surface d’affichage. Par exemple, un smartphone ou une fenêtre de navigateur que l’on redimensionne.

Toutes les propriétés font-size ont donc été basculées vers le mixin @include font-size(), la configuration Stylelint bloquant l’utilisation de l’ancienne propriété. Le mode responsive est cependant désactivé par défaut, et il faudra basculer la variable booléenne $enable-responsive-font-sizes pour l’obtenir.

En marge de cette annonce, l’équipe en a fait plusieurs autres sur Bootstrap 5.0, en préparation et a priori déjà bien avancé. Elle confirme par exemple le passage de Jekyll à Hugo pour tout ce qui touche à la documentation.

Bootstrap 5.0 abandonnera également jQuery au profit du classique JavaScript. La pull request est d’ailleurs presque prête. Il s’agit surtout selon l’équipe de se débarrasser de sa dernière grosse dépendance côté client. Elle promet des détails supplémentaires prochainement.