du 28 juin 2018
Date

Choisir une autre édition

Si le Snapdragon Wear 1100 est un produit d'entrée de gamme ciblant aussi bien les enfants et les personnes âgées, cette nouvelle référence se positionne plus haut et vise spécifiquement le marché des montres 4G pour les enfants.

Elle se place logiquement au-dessus du Snapdragon Wear 2100, avec quatre cœurs Cortex-A7, un modem 4G de 5e génération et une autonomie en hausse de 14 % selon le constructeur. Ce dernier propose une version modifiée d'Android Oreo spécialement pensée pour son SoC et occupant moins de 512 Mo.

Huawei est partenaire privilégié de Qualcomm sur le Snapdragon Wear 2500, mais sans plus de détails pour le moment. Les premiers échantillons sont envoyés aux clients et les kits de développement attendus pour le troisième trimestre de cette année.

Qualcomm Snapdragon Wear 2500 : une puce pensée pour les montres connectées des enfants
chargement Chargement des commentaires...

À découvrir dans #LeBrief
Copié dans le presse-papier !

Ce nom désigne un ensemble de technologies pouvant être mises en œuvre par les hébergeurs afin de proposer des solutions clé en main autour des produits du constructeur américain.

OVH est la première société européenne à être ainsi certifiée. Elle peut désormais proposer une image spécifique à NGC au sein de ses instances équipées d'une carte graphique, ce qui ouvre à ses clients l'accès à l'ensemble des conteneurs de NVIDIA GPU Cloud.

Copié dans le presse-papier !

Une semaine seulement après avoir célébré l'annonce du SoC Snapdragon 855 et de son modem X50 « pensé pour la 5G », l'ambiance n'est déjà plus à la fête chez Qualcomm.

Le géant américain a en effet décidé de se séparer de 269 de ses employés en Caroline du Nord et en Californie rapporte TechCrunch. Une coupe franche qui touche principalement la branche de l'entreprise consacrée aux datacenters, mais que Qualcomm tend à minimiser.

« Qualcomm a mené une petite réduction de ses effectifs dans certaines de ses branches. Bien que cela n'impacte qu'un très faible pourcentage de nos effectifs, nous savons qu'une telle opération, qu'importe sa taille, affecte non seulement les employés remerciés, mais leurs familles, leurs collègues et la communauté. Nous sommes conscients de cela et avons offert aux employés concernés de généreux packages de départ pour réduire l'impact de cette transition », fait savoir l'entreprise.

Copié dans le presse-papier !

Les rumeurs fusent autour des prochains CPU grand public du constructeur, attendus pour 2019. Ainsi, publier une simple capture d'un tableau Excel sans aucun recoupement suffit à faire s'agiter la presse spécialisée du monde entier.

Alors quand un concours propose de deviner le score CineBench de futurs Ryzen 5 3600X et Ryzen 7 3700X avant le 14 décembre, tout le monde y voit des informations concrètes (et officielles).

Mais comme le note Videocardz, cette initiative n'est menée que par un prestataire d'AMD en Corée du sud, qui ne gère pas la communication de la société dans le pays et n'est même pas directement affilié.

Il ne faut donc pas y voir la confirmation des noms, caractéristiques ou date de sortie de ces puces. Une chose est sûre : si nous devons en avoir bientôt des nouvelles, ce sera très certainement au CES de Las Vegas. Mais aucune mise sur le marché n'est sans doute à attendre pour le début de l'année.

Copié dans le presse-papier !

Quelques jours seulement après la Release Candidate 3 (et cinq bêtas entre le 24 octobre et le 16 novembre), la version finale est téléchargeable. Elle porte le nom de Bebo en hommage au pianiste de Jazz Bebo Valdés.

Le nouvel éditeur Gutenberg est de la partie, avec son organisation par blocs permettant plus de flexibilité dans la gestion et la mise en page des sites. L'équipe précise qu'il « ne changera en rien l’apparence de votre contenu pour vos visiteurs [...] Chaque élément sera dans son propre bloc ».

Des dizaines de blocs sont déjà disponibles (paragraphe, image, galerie, colonne, audio, code, bouton, etc.) et d'autres seront ajoutés au fil du temps. Wordpress 5.0 est également livré avec un nouveau thème par défaut, spécialement pensé pour les blocs : Twenty Nineteen. Les notes de version détaillées se trouvent par ici.

Pour ceux qui le souhaitent, l'ancien éditeur est toujours disponible et restera supporté par l'équipe jusqu'en 2021.

Copié dans le presse-papier !

Kubernetes est une plateforme open source (licence Apache 2.0) à succès, conçue initialement par Google pour orchestrer automatiquement le déploiement, la gestion et la montée en charge des conteneurs logiciels. Bien qu’on le trouve souvent associé à Docker pour ces derniers, il se veut agnostique.

Canonical a annoncé plusieurs nouvelles importantes autour de cette technologie. D’abord MicroK8s, une version upstream livrée sous forme de paquet snap, installable via la commande :

sudo snap install microk8s –classic

Selon Canonical, MicroK8s peut déployer Kubernetes en quelques secondes sur tout un ensemble d’appareils, allant du desktop aux serveurs, en passant par les objets connectés et autres utilisations des conteneurs.

MicroK8S installe une version 1.13 complète de Kubernetes accompagnée par plusieurs fonctionnalités spécifiques, comme l’activation native GPGPU, la configuration rapide de pipelines CI/CD locaux ou encore un registre des conteneurs.

Dans la foulée, Canonical annonce un meilleur support pour Kubernetes via kubeadm, utilisé pour le déploiement de clusters. Ce support passe en entreprise par Ubuntu Advantages, sur une base par nœud. L’éditeur en parle comme d’un complément à Charmed Distribution of Kubernetes (CDK).

Enfin, Canonical s’associe à SuperMicro pour proposer aux entreprises intéressées d’accélérer les phases de conception et déploiement d’une pile Kubernetes, via un produit décrit comme « optimisé » et précertifié.

Plus concrètement, SuperMicro propose ses serveurs avec une version préconfigurée de CDK. La pré-certification permet d’intégrer plus rapidement les nouveaux éléments dans un réseau en place. Côté Canonical, on assurera encore une fois le support via Ubuntu Advantages.