du 13 juin 2018
Date

Choisir une autre édition

Pour rappel, Qualcomm avait annoncé son CPU Centriq 2400 en novembre dernier, « le premier processeur serveur en 10 nm au monde ». Selon Bloomberg, la société explorait la possibilité de vendre ou d'arrêter sa branche serveur.

Aujourd'hui, Cristiano Amon, président de la société, explique à Reuters qu'il ne souhaite pas laisser tomber ce marché. La société n'a par contre pas précisé si elle avait vraiment eu l'intention de vendre cette division.

Afin de gagner en efficacité, la section travaillant sur les processeurs pour serveurs sera intégrée à la division Qualcomm CDMA Technologie qui s'occupe des terminaux mobiles, précise le dirigeant.

Qualcomm ne compte pas se retirer du marché des processeurs pour serveurs
chargement Chargement des commentaires...

À découvrir dans #LeBrief
Copié dans le presse-papier !

Les nouveaux blocs profitent d'un nouveau design avec une empreinte sur le CPU ou le GPU plus importante. Conséquence directe : « une plus grande surface de transfert pour la chaleur et donc une augmentation des performances des waterblocks ».

EK Velocity est le nouveau waterbolck pour les processeurs Intel et AMD, tandis que Vector s'occupe des GPU NVIDIA TU104 et TU102 des GeForce RTX de la série 2000. D'autres modèles suivront affirme le fabricant.

Copié dans le presse-papier !

Comme chaque trimestre, la société propose un récapitulatif des soucis rencontrés avec ses disques durs. Les statistiques sont intéressantes puisqu'elles portent sur plus de 97 000 HDD de quatre fabricants.

Sur le troisième trimestre, les derniers 3 To ont tiré leur révérence, remplacés par des 12 To HGST. Des modèles de 4 et 6 To sont également remplacés par des 12 To, expliquant pourquoi la société arrive à une capacité de 40 Po de plus avec 584 disques de moins.

Le taux de panne annuel (lire cette actualité pour les explications) global est de 1,27 %, avec trois séries sortant du lot : les WD60EFRX de WD (6 To) à 4,64 %, les ST600DX000 de (6 To) à 1,86 % et les ST12000NM007 (12 To) à 1,29 %.

Copié dans le presse-papier !

Le réseau social publie les messages et données liés à l'ingérence russe présumée dans l'élection présidentielle de 2016 outre-Atlantique.

Cette publication n'a rien d'étonnant, les plateformes ayant déjà transmis de nombreuses données au Congrès américain. Cette mesure coûte peu à la société, les messages étant de toute manière publics.

Ces données incluent 3 841 comptes liés à l'Internet Research Agency (IRA), une « ferme à trolls » russe, et 778 autres comptes qui viendraient d'Iran.

« Nous continuerons notre combat contre les infâmes attaques contre l'intégrité de Twitter, en nous associant à la société civile, les autorités, nos pairs dans l'industrie et les chercheurs, pour améliorer notre compréhension collective des tentatives coordonnées d'interférer dans le débat public » ajoute la société.

Le calendrier n'est pas innocent, à quelques semaines des élections législatives de mi-mandat. C'est une épreuve du feu pour les grandes plateformes, après les tombereaux de critiques subies suite à l'élection présidentielle deux ans plus tôt. Ces entreprises discutent d'ailleurs pour déterminer la marche à suivre.

En parallèle, la plateforme améliore légèrement ses demandes de suppression de tweets. Il peut exiger d'un utilisateur qu'il supprime un message, s'ils violent ses règles. Désormais, un tweet supprimé de cette manière sera signalé comme tel pendant 14 jours, sur le tweet et le compte. Un tweet signalé sera aussi masqué, derrière un message dédié.

Copié dans le presse-papier !

L'annonce était attendue, elle est désormais officielle : TCL ressuscite la marque Palm avec un smartphone de petite taille (50,6 x 96,6 x 7,4 mm). Son écran ne mesure en effet que 3,3 pouces de diagonale avec une définition HD.

Il est animé avec un Snapdragon 435 avec 3 Go de mémoire vive et 32 Go de stockage. Deux caméras de 12 et 8 Mpixels sont présentes, avec une batterie de 800 mAh, de la 4G, du Bluetooth 4.2, du Wi-Fi 802.11n, etc. Le smartphone est certifié IP68 et exploite Android 8.1.

Mais attention, il ne s'agit pas de remplacer votre téléphone : il est présenté comme un « compagnon » pour votre smartphone Android ou iOS. Il ne dispose en effet pas d'un emplacement pour une carte SIM, mais intègre directement une nano SIM non amovible. Il faut donc passer par un opérateur compatible.

C'est notamment le cas de Verizon avec son application Message+ : « Palm se synchronise avec votre appareil Android ou iOS pour que vous ne manquiez de rien, même si votre smartphone est resté chez vous ».

Le fabricant le compare à une montre connectée avec l'écosystème d'applications Android et les caméras en plus, mais l'installation au poignet en moins. Un concept qui a le mérite d'être original, mais dont le prix (350 dollars) devrait en rebuter plus d'un.

Copié dans le presse-papier !

Nous devons cette réalisation à la chaîne YouTube Derpfakes, qui utilise une intelligence artificielle pour remplacer le visage d'une personne par une autre. Une technique mise sur le devant de la scène avec des détournements de célébrités dans des contenus pornographiques.

Ici, il s'agit de remplacer le visage d'Alden Ehrenreich par celui Harrison Ford, avec des images datant d'avant 1977 (date de sortie du premier Star Wars) pour respecter la chronologie.