du 13 juin 2018
Date

Choisir une autre édition

Pour rappel, Qualcomm avait annoncé son CPU Centriq 2400 en novembre dernier, « le premier processeur serveur en 10 nm au monde ». Selon Bloomberg, la société explorait la possibilité de vendre ou d'arrêter sa branche serveur.

Aujourd'hui, Cristiano Amon, président de la société, explique à Reuters qu'il ne souhaite pas laisser tomber ce marché. La société n'a par contre pas précisé si elle avait vraiment eu l'intention de vendre cette division.

Afin de gagner en efficacité, la section travaillant sur les processeurs pour serveurs sera intégrée à la division Qualcomm CDMA Technologie qui s'occupe des terminaux mobiles, précise le dirigeant.

Qualcomm ne compte pas se retirer du marché des processeurs pour serveurs
chargement Chargement des commentaires...