du 24 novembre 2017
Date

Choisir une autre édition

Alors que Deezer élargit temporairement son offre de streaming haute définition, Qobuz peine encore à prendre ses marques. « Qobuz va très bien, même si aucun service de streaming n'est rentable » nous assurait l'entreprise, il y a quelques jours, refusant de nous donner le moindre détail financier.

Dans un entretien à La Tribune, Denis Thébaud, qui a racheté le service début 2016, déclare un Ebitda négatif de 4,8 millions d'euros sur 9,1 millions de chiffre d'affaires sur l'exercice décalé 2016-2017. Il espère devenir rentable en 2021, avec 108 millions d'euros de revenus et 3,5 millions d'euros d'excédent positif.

Qobuz, qui mise sur 40 millions de titres en « qualité CD » (contre 36 millions pour Deezer) et l'éditorialisation, refuse encore de fournir son nombre d'abonnés. Il déclare simplement un revenu moyen par client (ARPU) de 178 euros, avec une offre Hi-Fi à 20 euros par mois, quand le standard du marché (en MP3) est à environ 10 euros.

Pourtant, le service pâtit toujours d'un retard fonctionnel sur la concurrence, dur à rattraper. À la mi-2016, Qobuz annonçait en grandes pompes un partenariat avec Musimap, pour prendre l'empreinte de son catalogue et en tirer des outils automatiques, comme des recommandations.

« On a un an de retard » reconnaît l'entreprise, questionnée sur le sujet. Elle ne fournit pas d'explication, sinon des reports des deux côtés. En mars, elle nous déclarait que la moitié du catalogue était traitée. Désormais, elle pense en tirer des services en 2018. Affaire à suivre.

Qobuz : « un an de retard » sur ses outils de personnalisation
chargement Chargement des commentaires...

À découvrir dans #LeBrief
Copié dans le presse-papier !

C'est en tout cas ce que laisse penser un rapport du Government Accountability Office (GAO) repris par The Verge. Il s'agit d'un organisme d'audit du Congrès américain.

Alors que le premier vol de SLS était prévu pour juin 2020 (après déjà plusieurs années de retard), le GAO pense qu'il n'aura pas lieu avant juin 2021. Pour rappel, Space Launch System doit permettre à l'agence spatiale américaine d'envoyer des hommes sur la Lune.

L'organisme accuse aussi la NASA de ne pas être suffisamment transparente sur les coûts de son lanceur et de sa capsule Orion. Le dépassement du budget serait en effet proche de 1,8 milliard de dollars.

La NASA n'a (pour l'instant) pas annoncé officiellement un report du premier lancement de SLS qui est donc toujours prévu pour 2020.

Copié dans le presse-papier !

Le New York Stock Exchange (NYSE) a officiellement confirmé une information du Wall Street Journal. L'action sera donc proposée sous le sigle « WORK » avec un prix de référence à 26 dollars lors de l'ouverture, pour une valorisation s'approchant des 15,7 milliards de dollars.

Le NYSE rappelle que « le prix de référence n'est PAS le prix d'introduction. Ce dernier public sera déterminé par les ordres d’achat et de vente collectés par la NYSE auprès de courtiers ».

Copié dans le presse-papier !

Les trois partenaires ne donnent pas encore de détails, simplement les grandes lignes avec « une première phase d’exploration couvrant tous les aspects relatifs aux services de mobilité autonome pour le transport des personnes et la livraison de biens, en France et au Japon ».

Selon le fabricant automobile, il s'agit d'une « première étape dans le développement de services de mobilité autonome rentables à long terme ». En plus de la France et du Japon, d'autres marchés sont envisagés, sauf la Chine qui est exclue.

Copié dans le presse-papier !

Scroll Snap est l’une des nombreuses spécifications CSS, à la charge du CSS Working Group. Elle définit la manière dont la page s’arrêtera sur une position précise après un défilement, qui peut être vertical ou horizontal.

Mozilla a annoncé mardi que sa prise en charge dans le futur Firefox 68 donnera les mêmes résultats que dans Chrome (et ses dérivés) et Safari. En clair, toutes les pages incluant notamment des ancres pour se rendre à un point précis fonctionneront de la même manière sur tous les navigateurs.

Ce changement intervient pour prendre en compte les changements intervenus dans une norme qui, au moment de son implémentation dans Firefox 39, n’était pas terminée. Firefox 68 supprimera par ailleurs le support de l’ancien comportement. Attention donc pour les développeurs qui auraient introduit un code spécifique dans leurs pages.

Copié dans le presse-papier !

Le dernier opus des Avengers est arrivé dans les salles obscures il y a moins de deux mois, mais cela n'empêche pas Marvel de vouloir le ressortir sur grand écran, dès la semaine prochaine.

Pour inciter de nouveau les fans à passer à la caisse, Kevin Feige (président de Marvel Studios) indique à ComicBook qu'il y aura des scènes supplémentaires. À Screen Rant, le même Kevin Feige ajoute qu'il ne s'agit pas « d'une version longue[...] Si vous restez après le générique, il y aura une scène supprimée, un petit hommage et quelques surprises ».

Au-delà de l'aspect financier avec de nouvelles recettes pour quelques petits changements, cette technique pourrait permettre à Avengers: Endgame de dépasser Avatar au box-office. Après un démarrage sur les chapeaux de roues, le film patine un peu.