du 12 mars 2018
Date

Choisir une autre édition

La nouvelle version de la bibliothèque vient d'être publiée et permet le support de nouveaux standards cryptographiques ou de compression.

Surtout, elle va permettre au service d'emails chiffrés de pouvoir gérer complètement PGP. La mise en place de cette nouveauté est annoncée pour le printemps, qui démarre dans un peu plus d'une semaine.

Si ProtonMail repose sur un chiffrement des échanges, il n'est pour le moment assuré qu'entre utilisateurs du service. Une véritable interopérabilité avec PGP, et donc ses dérivés, serait une véritable avancée, très demandée par la communauté.

Ce, alors qu'OpenPGP approche de ses 20 ans.

ProtonMail annonce OpenPGPjs 3.0, l'interopérabilité avec PGP pour le printemps
chargement Chargement des commentaires...

À découvrir dans #LeBrief
Copié dans le presse-papier !

Le chiffre est avancé par Digitimes pour le marché des CPU. Entre les retards d'Intel et ses difficultés avec le 14 nm, son concurrent historique pourrait en profiter pour gagner du terrain.

Il faudra tout de même maintenir la tendance. Intel va dévoiler de nouveaux chipsets et CPU pour le grand public dans les prochains mois, alors qu'AMD va plutôt se concentrer sur son offre à destination des professionnels et la communication autour du 7 nm.

De quoi préparer la bataille de l'année prochaine qui s'annonce encore plus tendue entre les deux acteurs. D'autant que l'action d'Intel continue de chuter, s'établissant actuellement à un peu moins de 46 dollars, contre 56 dollars en juin dernier. En parallèle, AMD a doublé sa mise passant de 16 à 32 dollars.

Copié dans le presse-papier !

Né en 1933 à Shanghai, le physicien obtient un doctorat en génie électrique à l'Imperial College de Londres en 1965. À cette époque, il travaille déjà avec George Hockham pour le Standard Telecommunication Laboratories où il étudie la fibre.

En 1966, ils montrent que les impuretés dans le verre réduisent considérablement l'efficacité des fibres optiques, entraînant d'importantes pertes sur une distance de quelques mètres seulement. Pour les deux scientifiques, un matériau pur permettrait de passer à de (très) longue distance. L'avenir leur donnera raison.

« La communication en réseau haut débit fait désormais partie intégrante de notre vie, et nous le devons en grande partie aux découvertes révolutionnaires du professeur Charles Kao dans ce domaine » expliquait le recteur de l'université chinoise de Hong Kong en 2009. La situation est la même 10 ans plus tard.

En 2009 justement, il a été récompensé par la plus haute distinction en physique : un prix Nobel « pour ses découvertes révolutionnaires sur la transmission de la lumière dans les fibres utilisées pour la communication optique ».

Il partage pour moitié cette prestigieuse récompense avec Willard S. Boyle (¼) et George E. Smith (¼) « pour l'invention d'un circuit d'imagerie à semi-conducteur, le capteur DCC [dispositif à couplage de charge] ».

Son décès le 23 septembre a été annoncé par la fondation portant son nom sur la maladie d'Alzheimer, dont il était atteint. Il avait 84 ans. Un hommage lui est rendu par le magazine IEEE Spectrum édité par l'institut des ingénieurs en électricité et électronique (IEEE).

Copié dans le presse-papier !

Les gouvernements européens préparent une position commune sur les relations entre plateformes et entreprises, rapporte Reuters. Elle suivrait une proposition de règlement par la Commission européenne en début d'année.

L'agence a consulté une lettre commune à plusieurs organisations, dont l'European Publishers Council et l'European Association of Craft, Small and Medium-Sized Enterprises (UEAPME). Les sociétés y estiment que des mesures ciblées sont nécessaires pour protéger la croissance des entreprises technologiques du vieux continent.

Ils demandent aux autorités européennes de lutter contre les « pratiques déloyales » des grandes plateformes étrangères, comme la favorisation de leurs services ou les changements soudains de produits ou de conditions.

L'UE est particulièrement active contre les géants américains du Net en matière de concurrence, Google ayant écopé des deux plus lourdes amendes sur Shopping et la préinstallation de ses services sur Android. Pour un total dépassant les 6,5 milliards d'euros.

Copié dans le presse-papier !

Après la « Non-Standalone 5G » fondée sur un cœur de réseau 4G en décembre, la 3rd Generation Partnership Project (3GPP) validait la 5G « standalone » mi-juin.

Aujourd'hui, EE Times nous apprend que huit modifications (ASN.1) viennent d'être validées par la 3GPP. Elles sont identifiées comme non rétrocompatibles avec la version de juin, mais ne concerneraient que la partie logicielle.

« Nous n'avons pas annoncé sur quelle version [des spécifications 3GPP] nos produits seront basés... ces modifications concernent à la fois les stations de base et les [terminaux], mais il n'y a pas besoin de nouvelles puces » affirme Lorenzo Casaccia de chez Qualcomm.

D'après nos confrères, ces changements ne devraient pas retarder le lancement commercial de la 5G, mais soulignent le travail intensif se déroulant en arrière-plan.

Copié dans le presse-papier !

La sortie de ce second opus est programmée pour le 14 novembre. En attendant, Warner Bros vient de mettre en ligne une nouvelle vidéo de plus de deux minutes.

Elle est toujours pleine d'action, d'aventures et de références à l'univers de Harry Potter, notamment avec la présence d'un serpent bien connu de la saga originale.