du 06 février 2019
Date

Choisir une autre édition

Après la version 66 et le blocage de l'audio non sollicité, la mouture 67 du navigateur de Mozilla devrait s'attaquer à une autre promesse de longue date : la protection contre le cryptomining et le fingerprinting.

La première pratique consiste à utiliser votre machine pour miner de la cryptomonnaie via votre navigateur lorsque vous êtes sur un site. Or, cela n'est pas toujours fait avec le consentement de l'utilisateur. Ce sera donc blocable, à l'instar d'Opera depuis un an.

La seconde passe par différentes techniques pour vous identifier, là aussi sans vous en informer. Ce genre de protection existe déjà de longue date dans Tor Browser, qui s'appuie sur Firefox.

Reste maintenant à voir si ces options seront bien proposées dans la version finale, attendue pour la mi-mai, et si elles seront actives par défaut.

Protections contre le cryptomining et le fingerprinting au menu de Firefox 67
chargement Chargement des commentaires...