du 08 novembre 2018
Date

Choisir une autre édition

Premiers routeurs 802.11ax (alias Wi-Fi 6) Netgear : les Nighthawk AX8 et AX12

Le fabricant rejoint donc ASUS et D-Link, tous les deux ayant déjà annoncé des routeurs Wi-Fi 6. Avec un design tout droit sorti de Star Wars, le Nighthawk AX8 (RAX80) est équipé d'antennes dans ses « ailes ».

Netgear annonce des débits de 1,2 Gb/s sur la bande des 2,4 GHz (2x2 MIMO, 1024 QAM et 40 MHz) et de 4,8 Gb/s sur les 5 GHz (4x4 MU-MIMO, 1024 QAM et 160 MHz). La connectique comprend six ports RJ45 (cinq LAN compatibles avec l'agrégation de liens et un WAN) et deux USB 3.0. Tous les détails sont disponibles par ici.

Un Nighthawk AX12 (RAX120) reprenant exactement le même design, mais avec une configuration 8x8 MU-MIMO et un processeur un peu plus rapide, est également dévoilé. Ses caractéristiques techniques sont disponibles par là.

Le Nighthawk AX8 sera proposé à la vente ce mois-ci pour 399 dollars, tandis que l'AX12 arrivera à la fin du premier trimestre 2019, ou au début du second. Son prix n'est par contre pas précisé.

Pour rappel, le 802.11ax est une évolution du 802.11ac permettant d'obtenir des débits toujours plus importants. Cette norme n'est par contre pas encore ratifiée (et ne devrait pas l'être avant 2019), mais la Wi-Fi Alliance enchaîne les brouillons en attendant : le Draft 2.0 en novembre 2017, puis le Draft 3.0 en mai 2018.

Netgear prévient : « ce routeur peut ne pas prendre en charge toutes les fonctionnalités ratifiées dans le Draft 3.0 de la norme IEEE 802.11ax ».

chargement Chargement des commentaires...

À découvrir dans #LeBrief
Copié dans le presse-papier !

L'annonce est tombée hier soir à l'occasion de la présentation de Google de ses nouveaux produits, sur lesquelles nous reviendrons. 

Le service de Cloud Gaming sera activé dès 18h pour ceux qui auront déjà reçu leur pack Founder's Edition, mis en précommande début juin, ou la Premiere Edition qui a pris le relais depuis. 

Les livraisons sont organisées dans l'ordre des commandes, promet le géant américain.

Google met en avant des titres comme Red Dead Redemption 2, Mortal Kombat 11 ou Kine, parmi ceux annoncés sur la plateforme. Mais aussi Destiny 2 : The Collection, inclus dans les trois mois d'abonnement Stadia Pro.

Copié dans le presse-papier !

L’AEPD, équivalente espagnole de la CNIL, vient d’infliger une sanction financière à l’encontre de la compagnie Vueling. À l’index ? Sa politique de cookies.

L’autorité reproche à l’entreprise de renvoyer les internautes vers les paramètres du navigateur pour qu’ils puissent exercer leur droit d’opposition, seule option offerte.

Aucun panneau de configuration ne leur est proposé pour s’opposer à ces traceurs de manière plus chirurgicale. Pour cette lacune, l’entreprise écope d’une sanction de 30 000 euros sur l’autel du RGPD.

En France, le Conseil d’État a déjà considéré qu’un renvoi aux paramètres du navigateur n’était pas tolérable pour refuser l’installation des cookies publicitaires. L’affaire, dont les faits étaient antérieurs à l’entrée en application du RGPD, concernait le site Challenges.fr.

Voilà quelques semaines, la CNIL a exigé du Figaro.fr la révision de sa politique de cookies. Une internaute reprochait à nos confrères notamment un dépôt de traceurs dès son arrivée sur le site.

Le 4 juillet dernier, la même commission a toutefois considéré que les responsables de traitement ne pouvaient plus déduire l’acceptation de ces traceurs de la seule poursuite de la navigation. Elle leur a toutefois laissé un an pour se mettre d’aplomb, avant de possibles sanctions.

Enfin, dans un arrêt du 1 er octobre, la Cour de justice de l’Union européenne a estimé pour sa part qu’on ne pouvait déduire le consentement des personnes physiques par le biais d’une simple case cochée par défaut.

Copié dans le presse-papier !

Dans ses annonces hier soir, le moteur de recherche, centré sur le respect de la vie privée, a présenté plusieurs nouveautés, dont un thème sombre remanié pour mieux s’accorder avec celui des navigateurs, désormais courant. Il détectera d’ailleurs quel thème est utilisé pour basculer automatiquement.

La recherche s’améliore également avec quelques ajouts, notamment l’important « L’année dernière » pour les filtres de recherche, qui permet de n’afficher que les résultats datés de l’année écoulée.

Enfin, pour répondre aux plaintes sur les lenteurs du service en Inde, DuckDuckGo annonce qu’un nouveau serveur a été installé dans le pays. Les utilisateurs concernés devraient constater une hausse notable des performances.

Copié dans le presse-papier !

Dans un communiqué, les deux partenaires expliquent qu'ils « collaboreront sur la distribution, le licensing et la vente de chaque nouvelle série ».

Rien n'est par contre précisé au-delà de ce « partenariat stratégique ». Nous ne savons donc pas quelles seront les premières séries ni les délais. 

« Nous sommes ravis de nous associer à Crunchyroll pour présenter nos personnages attrayants au public et aux consommateurs d'une manière nouvelle », lâche simplement Taylor Grant, vice-président directeur du développement de la propriété intellectuelle chez WebToon.

Copié dans le presse-papier !

L'organisme à but non lucratif explique qu'il s'agit de sa « plus grande mise à jour à ce jour, allant de petites productions indépendantes récentes à des titres de renom oubliés depuis des décennies ». 

Dans le lot, on retrouve notamment WipEout, UEFA Champions League 1996-97, The Secret of Monkey Island, The Punisher, etc. Ils viennent donc rejoindre d'autres jeux qui étaient déjà disponibles comme Alone in the Dark 1 et 2, Wolfenstein 3D, etc.