du 25 janvier 2018
Date

Choisir une autre édition

Les prochaines révisions des plateformes Apple seront toutes importantes pour une raison ou une autre.

iOS 11.3 apporte ainsi l'option permettant de couper la limitation de fréquence du Soc en fonction de l'état de la batterie. Un ajout qui répond au défaut de communication de l'entreprise auprès de ses utilisateurs, beaucoup y voyant la preuve d'une obsolescence programmée.

La nouvelle bêta apporte également quatre nouveaux animojis pour l'iPhone X (lion, dragon, ours et crâne), un affichage plus clair de la politique de confidentialité, le retour de Messages sur iCloud (synchronisation des messages sur l'ensemble des appareils), des informations supplémentaires dans les mises à jour sur l'App Store, ou encore l'ajout de Documents cliniques dans Santé, permettant à des établissements de santé de fournir des informations au format FHIR.

Du côté de High Sierra, la première bêta 10.13.4 apporte surtout deux évolutions visibles. D'abord la prise en charge de Messages sur iCloud, même si comme le signale iGen, l'option peut mettre du temps à se dégriser. Ensuite des avertissements au lancement des applications 32 bits, indiquant à l'utilisateur qu'elles peuvent ralentir sa machine. Un message identique à celui trouvé sur iOS avant que la version 11 ne sorte. Notez là encore qu'un panneau de confidentialité accueille l'utilisateur après le redémarrage.

Enfin, côté tvOS 11.3, on retrouve ici aussi cet écran, mais surtout une option jusque-là réservée à l'Apple TV 4K : l'adaptation automatique de la fréquence d'image, en fonction du contenu. Ce réglage devient disponible sur les Apple TV de 4e génération, soit celle avant le modèle 4K.

Pour l'instant, seuls les développeurs ont accès à bêtas. Le programme public de test devrait cependant ne plus tarder à suivre. Comme toujours, nous mettons en garde contre des installations un peu trop pressées, les premières bêtas provoquant souvent de nombreux soucis (ralentissements, incompatibilités, plantages…).

Premières bêtas chez Apple pour iOS 11.3, macOS 10.13.4 et tvOS 11.3
chargement Chargement des commentaires...

À découvrir dans #LeBrief
Copié dans le presse-papier !

Comme l'indique Pockenow, le fabricant envoie des invitations pour le moins explicite. Il donne rendez-vous le 25 février à 10h30 à Barcelone pour un « nouveau flagship 5G ».

Il pourrait s'agir de l'Axon 10 Pro, connu sous le nom de code A2020 Pro. Ce smartphone, destiné à l'Europe et à la Chine, serait disponible au premier semestre. Pour rappel, c'est loin d'être le seul fabricant à se lancer dans la 5G : OnePlus, Motorola, Huawei et Samsung sont également dans les starting-blocks.

Copié dans le presse-papier !

C'est en effet le 18 février 1999 que Free Telecom est créé par Iliad. Il faudra par contre attendre 2002 pour que la société lance son offre ADSL à moins de 30 euros par mois, on se souvient d'ailleurs de la réaction du patron d'AOL. Le fournisseur d'accès à Internet se lance ensuite dans la téléphonie mobile en 2012, avec un forfait illimité à moins de 20 euros par mois.

L'action d'Iliad a explosé entre 2012 et 2017 passant de 100 à plus de 200 euros. Tendance inverse en 2018 avec un cours revenant à 100 euros et moins. Aujourd'hui, il est à 90 euros seulement… soit autant qu'au début de l'année 2012.

Copié dans le presse-papier !

Au cours des derniers mois, plusieurs pays ont fait part de leur méfiance vis-à-vis de Huawei pour déployer leurs réseaux 5G. En cause, des risques de cybersécurité et la crainte de portes dérobées installées pour Pékin.

Les États-Unis sont particulièrement virulents envers les équipementiers chinois et ont été suivis par d'autres, comme l'Australie et la Nouvelle-Zélande. Le Royaume-Uni (un autre membre des Five Eyes) était jusqu'à présent plus réservé, évoquant simplement des « décisions difficiles » à prendre.

Selon le Financial Time repris par l'AFP, le National Cyber ​​Security Center (NCSC) estimerait que le risque lié à l'utilisation d'équipements Huawei pour la 5G serait « gérable ». Nos confrères s'appuient sur les déclarations de deux sources, sans confirmation officielle pour le moment. Le NCSC s'est contenté de rappeler qu'il « défend la sécurité des réseaux britanniques »,  et « surveille et analyse la manière d'opérer de Huawei ».

Copié dans le presse-papier !

La déclaration a été faite par Marc Allera, directeur général de la société, à Pocket-Lint. Le dirigeant reste vague sur les détails techniques et commerciaux.

« Pour une meilleure expérience et plus de débit – ce que la 5G offrira – je pense que les consommateurs seront prêts à payer quelques livres de plus », affirme le dirigeant. Attendons maintenant de voir comment se positionneront ses concurrents.

Copié dans le presse-papier !

Après plus de trois ans sans nouvelles, Twitter provoquait la surprise le mois dernier en proposant une version 3.10 à son application Tweetdeck pour macOS. On y trouvait surtout le support du mode sombre de Mojave et des « améliorations internes ».

Twitter n’aura cependant pas pu éviter de casser des œufs. La nouvelle mouture 3.11 vient en effet corriger deux problèmes majeurs, l’un pouvant bloquer la connexion à Twitter via Teams, l’autre provoquant des plantages réguliers chez les utilisateurs.

L’éditeur ne donne aucun détail sur ce dernier point, mais précise quand même que la consommation de mémoire vive de cette nouvelle version a été « significativement réduite ».

Des changements sans doute liés au remplacement de la vieille web view au profit de WKWebView. Il y a cependant une conséquence pour les vieux Mac, puisque Tweetdeck exige désormais Yosemite (macOS 10.10) au minimum pour fonctionner.