du 20 mai 2020
Date

Choisir une autre édition

La nouvelle mouture est la première à s’installer automatiquement, depuis que la version 0.17 autorise cette capacité. C’est un premier test pour la suite d’utilitaires. L’application principale ne se relancera cependant pas toute seule. 

On y trouve également deux nouvelles petites applications. Keyboard Manager permet de personnaliser complètement le clavier en autorisant la création de raccourcis ainsi qu’un « remapping » complet, soit la possibilité de réaffecter chaque touche.

Run est directement comparable à l’interface de Spotlight dans macOS. En appuyant sur Alt + Espace, un champ de recherche apparaît au centre de l’écran. On peut y écrire le nom d’une application, d’un fichier, d’un dossier ou même d’un processus (donc d’une application ouverte). Les résultats apparaissent au fur et à mesure.

En plus de ces fonctions de base, Run peut également servir à lancer une opération mathématique, comme on peut par exemple le faire dans Google. En outre, en commençant par « > », on invoquera le plugin Shell pour lancer des commandes, comme avec Win + R.

Puisque Run fait partie des PowerToys, il est open source. Microsoft lui adjoint la capacité d’être accompagné de plugins, au bon vouloir des développeurs. L’outil, au vu de son potentiel, aurait en fait tout intérêt à être directement intégré à Windows.

PowerToys 0.18 : Keyboard Manager, Run et mise à jour automatique
chargement Chargement des commentaires...