du 05 mars 2020
Date

Choisir une autre édition

PowerShell 7 est disponible pour Windows, macOS et Linux

La nouvelle version majeure du shell introduit bon nombre de nouveautés, dont la plus importante est le passage à .NET Core 2.x à 3.1, provoquant un afflux d’API du framework .NET. Résultat, une compatibilité beaucoup plus importante avec les modules PowerShell existants de Windows.

« Cela comprend de nombreux modules sous Windows qui nécessitent des fonctionnalités d'interface graphique comme Out-GridView et Show-Command, ainsi que de nombreux modules de gestion des rôles livrés avec Windows », indique Microsoft.

PowerShell 7 introduit la parallélisation du pipeline avec ForEach-Object -Parallel, les opérateurs de chaîne de pipeline (&& et ||), l’opérateur ternaire (a ? b : c), d'assignation nulle et de coalescence (?? et ??=), les notifications de nouvelle version, une nouvelle « vue simplifiée et dynamique des erreurs » ou encore la commande Get-Error.

Les systèmes pris en charge sont nombreux, mais uniquement en x64 : 

  • Windows : 7, 8.1 et 10, Server 2008 R2, 2012, 2012 R2, 2016 et 2019 
  • macOS 10.13 et versions ultérieures
  • Linux : RHEL/CentOS 7, Fedora 29, Debian 9, Ubuntu 16.04, openSUSE 15, Alpine Linux 3.8 et versions ultérieures

Microsoft précise que si Arch et Kali Linux ne sont pas officiellement supportés, la communauté fournit déjà des paquets. Les moutures ARM32 et ARM64 de Debian sont prises en charge, de même que la version ARM64 d’Alpine Linux.

Notez que PowerShell 7 représente l’unification des branches de développement. Le projet PowerShell Core en tant que tel n’existe plus, exactement comme le prévoit Microsoft avec le framework .NET 7. Bien que la mention Core puisse encore apparaître, ce sera uniquement dans un contexte de différenciation avec Windows PowerShell.

chargement Chargement des commentaires...