du 01 février 2019
Date

Choisir une autre édition

Pour Robert (Bob) Swan, PDG par intérim d'Intel, le poste devient définitif

Est-ce un choix par défaut ? Après plusieurs mois à se chercher un nouveau patron, le géant de Santa Clara a finalement décidé hier de garder celui qu'il avait mis à sa tête de manière temporaire.

Il est âgé de 58 ans et directeur administratif et financier de la société depuis 2016. C'est donc à nouveau un profil financier qui dirigera Intel, dans une période plutôt positive en termes de résultats, mais qui s'annonce houleuse pour les années à venir, tant les difficultés et la concurrence se multiplient.

Une déception, sans doute, pour ceux qui espéraient que les profils techniques allaient reprendre un peu le pouvoir à Santa Clara. L'important sera maintenant dans les premiers gestes forts de Swan, au-delà des déclarations d'intentions.

Dans une première lettre adressée aux employés, assez creuse, il annonce une stratégie de base identique, celle d'un monde « qui passe du PC-centric au data-centric » et où Intel doit garder (ou trouver) sa place et aider ses clients à avoir une vie meilleure.

Seule concession intéressante : « L'exécution doit s'améliorer ». Sans doute un rappel de la situation actuelle : le passage à 10 nm ne s'est pas fait dans les temps, malgré la positive attitude de son prédécesseur, mettant tout le reste de la feuille de route à la poubelle.

Intel devrait continuer à subir les assauts de ses concurrents en 2019, sans vraie réponse à apporter. C'est à partir de 2020, notamment avec l'arrivée de ses GPU, que l'on saura si la société a réussi à revenir sur le devant de la scène.

chargement Chargement des commentaires...

À découvrir dans #LeBrief
Copié dans le presse-papier !

Cinq mois après avoir atteint 2,3 millions de clients, la néobanque en ajoute 1,2 million de plus en l'espace de cinq mois. Il lui avait fallu six mois pour passer de 1 à 2,3 millions.

La société affirme que « plus de 10 000 clients ouvrent un compte N26 chaque jour et le volume mensuel de transactions s’élève à plus de 2 milliards d’euros ». Elle ajoute que son «  lancement aux États-Unis est imminent ».

Copié dans le presse-papier !

Après un « teaser » en avril, Pathé a mis en ligne une bande-annonce pour Playmobil Le Film. Après un plongeon dans le monde des Lego, c'est au tour des figurines articulées de prendre vie. Le film sortira le 7 août.

Voici le synopsis : « Lorsque son petit frère Charlie disparaît dans l'univers magique et animé des Playmobil, Marla se lance dans une quête hors du commun pour le retrouver ! C'est le début d'une aventure pleine d'action et d'humour où Marla fera des rencontres inoubliables ».

Lino DiSalvo est aux commandes. Il s'est déjà illustré en tant qu'animateur dans Volt, Raiponce et La Reine des Neiges pour ne citer que ceux-là. Kad Merad, Franck Dubosc, Jérôme Commandeur et Jenifer prêtent leurs voix.

Copié dans le presse-papier !

Ce n'est pas une surprise : la plateforme de streaming avait rejoint l'Alliance for Open Media qui s'occupe justement de développer AV1 (AOMedia Video Codec).

Il est pour rappel annoncé comme étant plus performant que H.265 en permettant d'avoir un débit inférieur pour une qualité identique. Il a de plus l'avantage d'être libre et gratuit.

La plateforme indique qu'elle prend désormais en charge AV1 et que certaines vidéos ajoutées récemment sont proposées dans ce format sur toutes les plateformes (via Chrome et Firefox).

Copié dans le presse-papier !

Selon son profil LinkedIn il est arrivé chez Intel en mai. Le fondeur a confirmé à plusieurs de nos confrères qu'il l'avait bien embauché.

Toujours selon son profil, il était auparavant responsable des SoC des Xbox One, Xbox X et Scarlett chez Microsoft. Il était arrivé en 2005. Auparavant, il s'occupait de l'architecture des CPU et des GPU chez AMD de 1997 à 2005. Il a donc croisé le chemin de Raja Koduri chez Intel depuis fin 2017.

« Je ne pourrais être plus enthousiaste à l'idée que John Sell et Manisha Pandya rejoignent notre équipe », indique ce dernier dans un communiqué repris par VentureBeat.  Manisha Pandya est arrivé chez Intel en mars, après avoir passé dix ans chez Apple et cinq ans chez Broadcom.

Copié dans le presse-papier !

La brèche a été découverte par Guardio fin mai et identifiée sous la référence CVE-2019-12592, comme le rapporte The Hacker News. Elle permettait d'exécuter du code et ainsi récupérer des données sur l'ensemble des sites visités par l'utilisateur. Il suffisait pour cela de l'amener sur un site spécialement conçu pour exploiter cette brèche.

Guardio a prévenu fin mai Evernote qui a confirmé et corrigé le problème en deux jours, tout en ajoutant une mention de la société à son « Panthéon de la sécurité ».

Assurez-vous donc d'avoir la dernière version de l'extension. Il s'agit actuellement de la 7.11.1.