du 16 mars 2020
Date

Choisir une autre édition

La pandémie inquiète l’industrie culturelle. Le Centre national du cinéma a été prié par Franck Riester de « présenter très rapidement, un plan d’action en faveur de la filière cinéma pour répondre aux urgences auxquelles doivent faire face les professionnels du secteur ».

Si les salles de cinéma peuvent continuer à accueillir des spectateurs, jusqu’à 100 personnes par salle (selon le seuil actuel, susceptible d’évolution), le CNC va soutenir les salles « pour adopter les mesures les plus protectrices contre l’expansion du virus, en faisant respecter les mesures barrières ».

Il évoque encore, notamment, des soutiens majorés et autres avances partiellement remboursables pour les sorties en salles, au profit des distributeurs et exploitants. 

L’enjeu ? « Il faut, tant que c’est possible, là où c’est possible, que les cinémas restent des lieux de vie, dans le respect des règles gouvernementales et administratives pour la sécurité sanitaire », explique Dominique Boutonnat, président du CNC. 

Pas simple alors que les messages de santé publique invitent les citoyens à rester chez eux.

Pour répondre à la crise, le CNC présente un plan d’action en faveur du cinéma
chargement Chargement des commentaires...