du 10 décembre 2019
Date

Choisir une autre édition

Le pot aux roses a été découvert par TechCrunch et Fidus Information Security. Les données se trouvent sur un espace de stockage Amazon Web Services, qui ne demande aucun mot de passe pour y accéder. 90 400 certificats de décès sont aussi référencés, mais ils ne peuvent pas être téléchargés ou consultés en ligne.

Nos confrères expliquent que les formulaires de demandes varient suivant les États, mais qu’ils contiennent à peu de choses près les mêmes informations : nom, date de naissance, adresse actuelle et passée, email, numéro de téléphone, noms des membres de la famille et enfin la raison de la demande. 

Fidus et TechCrunch ont tenté à plusieurs reprises de joindre les propriétaires du bucket AWS, sans rien obtenir de plus que des réponses automatiques. Contacté, Amazon n’a pas souhaité intervenir, mais la société a indiqué qu’elle allait contacter son client.

Plus de 750 000 demandes de certificats de naissance librement accessibles aux États-Unis
chargement Chargement des commentaires...