du 08 janvier 2018
Date

Choisir une autre édition

Le logiciel multimédia s'enrichit d'une nouvelle fonctionnalité permettant de regrouper ses films et séries par Collections afin de les retrouver plus facilement.

Par exemple, vous pouvez en créer une baptisée Marvel, une autre Star Wars, une Star Trek, etc. Un même titre peut évidemment être dans plusieurs Collections. Tous les détails sont donnés par ici.

Cette fonctionnalité est pour le moment disponible sur la version bêta du Plex Server et fonctionne sur les clients suivants : web, Android, Android TV, iOS et Apple TV.

Elle sera prochainement déployée sur l'ensemble des utilisateurs, sans plus de précisions.

Plex : des Collections personnalisées pour trier vos contenus
chargement Chargement des commentaires...

À découvrir dans #LeBrief
Copié dans le presse-papier !

Jusqu'à présent, Snapchat proposait avec sa Snap Map de partager sa géolocalisation avec ses contacts. Par défaut, le partage était global, ce que beaucoup jugeaient invasif.

La carte ne disparaît pas, mais Snapchat possède désormais une fonction beaucoup plus en phase avec ce que l'on trouve ailleurs : un appui prolongé sur un contact ou un passage par le menu des trois points permet d'envoyer et demander une géolocalisation.

La fonction n'est active que si les deux contacts se sont réciproquement ajoutés. Dans les réglages de l'application, on trouve même une option pour bloquer complètement les demandes de position.

Toute acceptation d'une demande envoie la position pendant 8 heures. Contrairement à d'autres messageries, on ne peut cependant pas choisir la durée. Par contre, l'accès peut être révoqué n'importe quand.

Le changement est en cours de déploiement sur les versions Android et iOS de l'application.

Copié dans le presse-papier !

Le service de paiement sera intégré à l'ensemble de l'écosystème Google, d'abord dans quelques pays, dont les États-Unis. Une fois le compte PayPal lié à Google Pay, il sera possible d'effectuer des paiements dans Gmail, YouTube ou la boutique en ligne de Google.

Les deux sociétés affirment ainsi qu'elles sont partenaires plutôt qu'opposantes, face à un ennemi commun qui a pris de l'ampleur ces dernières années : Apple Pay.

Copié dans le presse-papier !

Au travers d’une question écrite transmise hier à la ministre de la Santé, Henri Cabanel vante « les perspectives ouvertes » par les drones contre les arrêts cardiaques. L’élu fait valoir que trop peu de défibrillateurs sont accessibles, notamment lorsque le lieu où ils sont installés sont fermés « ou lorsque la victime se trouve en milieu rural où la plus faible densité de population s'accompagne d'une plus faible densité d'équipements ».

Le sénateur présente ainsi le « drone défibrillateur » comme « une solution séduisante », par « sa rapidité de déplacement, son rayon d'action et sa disponibilité permanente ». L’exécutif est ainsi invité à dévoiler ses « intentions » sur ce dossier, « notamment en termes d'évolution législative et réglementaire et de partenariat avec les développeurs ».

Copié dans le presse-papier !

Lors de sa conférence « Synology 2018 » en octobre dernier (lire notre compte rendu), le fabricant présentait plusieurs nouveautés, dont l'interface d'administration DSM 6.2 . La bêta était mise en ligne dans la foulée, suivie d'une deuxième début janvier.

Désormais, la version finale est disponible pour tous les NAS à partir des DSx11. Les nouveautés sont nombreuses (lire notre analyse) et les notes de versions détaillées se trouvent par ici.

Pêle-mêle, nous pouvons citer un LUN avancé avec des performances en hausse, de nouveaux gestionnaires iSCSI et de stockage, Snapshot Replication, Synology High Availability 2.0, le support de Btrfs sur certains NAS avec une puce ARM (DS218 et DS418 pour commencer), une sécurité renforcée, etc.

Copié dans le presse-papier !

L'institut Jon Peddie Research a mis en ligne son traditionnel rapport trimestriel. Sur les trois premiers mois de l'année, les ventes sont en baisse de 10 %, par rapport au quatrième trimestre 2017, mais en augmentation de 3,4 % sur un an.

Dans le détail, AMD perd 6 % en trois mois, NVIDIA 10 % et Intel 11 %. Au premier trimestre, le père des Radeon représente 15 % de parts de marché (+1 point), NVIDIA 18 % (stable) et Intel 67 % (-1 point).

Pour l'institut, le marché des ventes de GPU pour le minage est arrivé à saturation : ceux qui voulaient ce genre de solution les ont. Les prix devraient donc revenir à un niveau classique, avec des cartes graphiques en stock.

Les joueurs qui attendaient pourront ainsi acheter des cartes graphiques, « contribuant ainsi à atténuer le déclin saisonnier habituel au deuxième trimestre pour les ventes de GPU ».