du 14 février 2018
Date

Choisir une autre édition

Le service de streaming de jeux de Sony revoit son prix mensuel, initialement de 17,99 euros, pour accéder à plus de 500 jeux PlayStation 3 et 4, sur Windows et PS4.

Cette baisse s'accompagne d'une refonte de l'interface, qui se veut (bien entendu) plus intuitive et plus personnalisable. Un essai gratuit de sept jours est toujours proposé.

Le service avance dans un espace de plus en plus concurrentiel, allant d'offres à bas coût comme EA Access (à partir de 24,99 euros par an) à des solutions haut de gamme comme Shadow, qui donne accès à un PC à distance, dès 30 euros par mois… alors que le grand public est encore loin d'avoir basculé massivement vers ce modèle pour le moment.

PlayStation Now passe à 14,99 euros par mois et change de look
chargement Chargement des commentaires...

À découvrir dans #LeBrief
Copié dans le presse-papier !

Le serveur open source de base de données PostgreSQL est désormais disponible en version 11. Une mouture majeure qui se veut plus fiable et plus performante que les précédentes.

Le partitionnement des données est ainsi annoncé comme plus robuste, le parallélisme des requêtes plus efficace, les transactions dans les procédures stockées sont supportées, de même que la compilation JIT basée sur LLVM (désactivée par défaut).

Copié dans le presse-papier !

Microsoft et Valve annoncent avoir ajouté quatre nouveaux titres à la liste des jeux Xbox 360 profitant d'améliorations graphiques sur Xbox One X : Half-Life 2: The Orange Box, Portal: Still Alive, Left 4 Dead et Left 4 Dead 2.

Les deux sociétés ne donnent guère de détails sur les conditions exactes dans lesquelles les jeux tournent, se contentant de préciser que les images comptent 9 fois plus de pixels que dans leur version originale.

Copié dans le presse-papier !

Comme prévu, cette mouture 0.55 est désormais passée dans le canal stable pour Linux, macOS et Windows. Elle inaugure une nouvelle interface, mais pas seulement.

Entièrement réécrit, Brave doit aboutir à une version 1.0 d'ici la fin de l'année, et l'annonce du jour est une étape importante de la nouvelle route prise par l'équipe il y a quelques mois.

Il est ainsi question du renforcement des solutions de protection de la vie privée, de l'intégration de services tiers comme Qwant en Allemagne et en France ou encore de la gestion des Basic Attention Tokens (BAT), qui constituent le principal différenciant et le modèle économique de la société.

L'équipe indique que la version publiée aujourd'hui est plus performante et apporte quelques améliorations par rapport à la version beta du mois dernier. D'autres vont rapidement suivre dans les prochaines semaines.

Copié dans le presse-papier !

L'institut Gartner s'est livré à quelques prédictions sur les changements qui pourraient être observés dans le domaine du numérique dans les cinq prochaines années.

L'intelligence artificielle y figure en bonne place, Gartner estimant par exemple que les services d'urgence médicale aux États-Unis pourraient économiser 20 millions de déplacements en plaçant les malades chroniques sous des soins gérés par une IA.

Côté blockchain, l'institut estime que d'ici 2021 que 75 % des blockchains publiques seront « empoisonnées » avec des données personnelles, ce qui les mettrait en violation des lois sur la vie privée. Les analystes insistent : ces éventuels problèmes doivent être pris en compte dès la création du système afin de permettre l'effacement de ces données sans compromettre l'intégrité de la chaîne.

Le RGPD et ePrivacy sont également au centre des préoccupations de Gartner qui estime que d'ici cinq ans, ces lois sur la vie privée vont remettre en question le modèle publicitaire sur Internet. A contrario, en 2021, les scandales liés à des brèches de sécurité sur les réseaux sociaux ne devraient plus avoir le moindre impact durable sur la présence de leurs utilisateurs, principalement en raison du manque de concurrence dans le secteur.

Copié dans le presse-papier !

C'est avec un petit délai par rapport aux États-unis, mais avec une parité tarifaire que ce modèle débarquera chez nous. Il devrait être référencé par de nombreuses boutiques classiques (Boulanger, Fnac-Darty, etc.), comme des revendeurs plus spécialisés tels que LDLC.

Seul le modèle de 128 Go semble prévu. Pour rappel, ce RoG Phone vise principalement les joueurs avec son Snapdragon 845 à 2,96 GHz, 8 Go de mémoire, du Wi-Fi 802.11ac et 802.11ad, du Bluetooth 5.0, etc.

Le tout avec un écran de 6 pouces 18:9 (2 160 x 1 080 pixels, 90 Hz) AMOLED et une couche logicielle dédiée. Il a été dévoilé au Computex de Taipei en juin dernier. Il sera livré sous Android Oreo (8.1).

Le cas des accessoires n'a pour le moment pas été précisé. Ils ont précédemment été annoncés à 229,99 dollars pour le Mobile Desktop Dock, 399,99 dollars pour le TwinView Dock, 329,99 dollars pour le Dock WiGig, 89,99 dollars pour le Gamevice Controller, 59,99 dollars pour la coque, etc.