du 11 janvier 2018
Date

Choisir une autre édition

Philips Hue : Sync pour PC et Mac, application mobile 3.0 et lampes d'extérieur

En décembre, la marque déployait une mise à jour de son application (2.19) avec la possibilité de « synchroniser votre Philips Hue lumières avec les contenus de nos partenaires », sans plus de détail. Le premier à exploiter cette possibilité est désormais connu : Razer.  

Philips en profite pour faire une série d'annonces sur les nouveautés à venir dans les prochains mois. La première est une application Hue Sync pour Windows 10 et macOS High Sierra prévue pour le second trimestre. Elle synchronise vos ampoules avec les jeux, films et musiques joués par votre ordinateur.

Le fabricant promet aussi l'arrivée d'une application mobile en version 3.0 pour Android et iOS. Si elle proposera un nouveau design et des fonctionnalités supplémentaires (comme regrouper plusieurs lampes et modifier la température des couleurs), Philips ne s'étend pas davantage sur les changements. Le déploiement est prévu pour le deuxième trimestre.

Enfin, cet été, une nouvelle série de produits Hue pour l'extérieur sera dévoilée.

chargement Chargement des commentaires...

À découvrir dans #LeBrief
Copié dans le presse-papier !

L'Electronic Frontier Foundation (EFF) et la société de sécurité Lookout publient une enquête sur Dark Caracal, une campagne ciblant des milliers de personnes dans 20 pays avec des versions vérolées d'applications, principalement des messageries « sûres » comme Signal et WhatsApp.

L'Allemagne, le Canada, les États-Unis, la France et le Liban sont listés parmi les victimes. Des centaines de Go de données auraient été dérobées, selon l'organisation et la société. Les applications en question conserveraient leurs fonctions de départ, tout en ouvrant la voie à des captures d'écran, de photos, du son et de données par les responsables de la campagne. Elles sont distribuées via des magasins non-officiels.

Les traces remonteraient à la Direction générale de la sûreté générale libanaise. La campagne est désignée comme une APT (intrusion à long terme) dont des manifestations émergeraient depuis 2012. Ses homologues viseraient de plus en plus les smartphones, selon Lookout (dont c'est le fonds de commerce).

Copié dans le presse-papier !

Retour sur le drame qui s'est joué la semaine dernière. Tout a commencé lorsqu'une « influenceuse » (Elle Darby) a envoyé une lettre à l'hôtel Charleville Lodge afin de demander des nuits gratuites pour la Saint-Valentin. En échange : l'hôtel figurera « dans mes vidéos YouTube, mes stories et messages Instagram afin de le recommander, en échange d’un hébergement gratuit » indiquait-elle.

Elle met évidemment en avant ses 87 000 abonnés YouTube et ses 76 000 followers Instagram. Elle évoque également un partenariat passé avec un autre établissement, dont le résultat aurait été « incroyable pour eux ». Sur Facebook, en public mais sans la citer nommément, le responsable de l'hôtel a publié une réponse qui n'est pas piquée des hannetons.

Morceaux choisis : « Il faut beaucoup de culot pour envoyer un courriel du genre, à défaut de se respecter et d'avoir de la dignité [...] Qui va payer le personnel qui s'occupe de vous ? Qui va payer les femmes de ménage qui nettoient votre chambre ? [...] Peut-être devrais-je dire à mon personnel qu'il apparaîtra dans votre vidéo au lieu de recevoir un salaire pour le travail effectué ? ». Et de conclure : « À l'avenir, je vous conseille de proposer de payer comme tout le monde, et si l'hôtel en question croit que votre couverture les aidera, peut-être qu'ils vous proposeront de passer à une suite gratuitement ».

L'hôtel en profite pour expliquer qu'il est déjà largement présent sur les réseaux sociaux, notamment avec 186 000 abonnés sur Facebook, 80 000 sur Snapchat, etc. Comme le rappellent nos confrères de The Next Web, l'hôtel organise déjà sa communication, avec des campagnes devenues virales (ici et par exemple).

Suite à cette publication, Elle Darby a publié une vidéo où elle tente de s'expliquer (on notera d'ailleurs que les commentaires ont été désactivés). Elle indique être « embarrassée » et « en colère ». Cette réaction, combinée avec celles d'autres « influenceurs » allant dans son sens, a conduit le gérant à prendre une décision radicale : « tous les blogueurs sont interdits de séjour ». Dans un dernier message, il précise qu'il n'est pas disponible pour répondre à d'autres questions.

Dans tous les cas, cette histoire a l'avantage de faire parler de la pratique et des exigences de certains « influenceurs »... tout en assurant de la publicité (bonne ou mauvaise selon les cas) aux deux protagonistes.

Copié dans le presse-papier !

Après huit ans passés à la tête de l'éditeur américain, Eric Hirshberg a annoncé qu'il quittera son poste le 31 mars prochain. C'est un coup dur pour Activision, qui perd ici l'artisan de plusieurs « des performances historiques », comme se plait à le rappeler Bobby Kotick, le PDG de la maison mère, Activision Blizzard.

Sous son règne, Hirshberg a notamment piloté les lancement de plusieurs volets de la saga Call of Duty, participé au lancement de la franchise Destiny, ou encore à la création de la saga Skylanders.

Si cette dernière n'est plus que l'ombre d'elle même aujourd'hui, elle a tout de même permis à l'éditeur de régner sans partage sur le secteur des jouets vidéo, au nez et à la barbe de concurrents puissants comme Disney (Disney Infinity) ou Warner (Lego Dimensions), tout en générant plus d'un milliard de dollars de revenus annuels.

Copié dans le presse-papier !

Vendredi soir, les développeurs puis les testeurs publics ont eu la surprise de voir débarquer de nouvelles bêtas pour iOS, macOS, tvOS et watchOS alors que les précédentes n'avaient que deux jours.

Les versions concernées sont donc toujours iOS 11.2.5, macOS 10.13.3, tvOS11.2.5 et watchOS 4.2.2, qui passent respectivement en bêta 7, 6 et 5. Apple n'explique pas réellement ce qui change dans les notes de version. Tout juste apprend-on que des bugs ont été corrigés, mais il s'agit du message générique par défaut.

La publication finale de ces moutures devrait donc intervenir sous peu. Mineures, elles ne contiendront que des correctifs, dont normalement des mesures plus complètes contre Meltdown et Spectre.

Copié dans le presse-papier !

Sans tambour ni trompette, Iliad a mis en ligne un nouveau logo sur son site. Pas de gros changements à l'horizon : l'italique est laissé de côté, tandis que le « a » ne prend désormais plus la forme d'un « α ».

Pour rappel, ce logo avait déjà été utilisé par la filiale italienne de la société, notamment pour l'annonce de son directeur général : Benedetto Levi.