du 13 mars 2018
Date

Choisir une autre édition

Le fabricant va s'étendre dans votre jardin avec ses luminaires connectés. Les nouveaux venus exploitent bien évidemment le même pont de liaison que les anciens et peuvent ainsi s'intégrer facilement dans votre écosystème Hue.

Plusieurs produits composent cette gamme d'extérieur. Il y a le pack Lilly pensé pour les plates-bandes ou les plantes en pot, ainsi que la borne Calla pour éclairer une allée ; les deux avec des ampoules colorées.

Pour la série blanche, il est question de Lucca, Tuar, Turaco et Ludere (aux États-Unis seulement pour cette dernière) pour éclairer une terrasse par exemple.

Le pack de trois Lilly sera vendu 299 euros, contre 139,99 euros pour la borne Calla. Concernant les autres kits, Philips se contente d'annoncer que le tarif débutera à 69,99 euros. Dans tous les cas, la disponibilité est prévue pour juillet.

Le fabricant ne donne pas beaucoup de détails supplémentaires, mais organisera une conférence de presse lundi prochain. Une diffusion en directe est prévue à cette adresse.

Philips décline ses ampoules connectées Hue pour l'extérieur, dès 69,99 euros
chargement Chargement des commentaires...

À découvrir dans #LeBrief
Copié dans le presse-papier !

Pour Kevin McCarthy, leader du parti des conservateurs au Congrès, « Google doit apporter de nombreuses réponses sur les rapports de biais dans ses résultats de recherche, les violations de la vie privée des utilisateurs, les pratiques anticoncurrentielles et les relations commerciales avec des régimes répressifs comme la Chine », comme le rapporte le Wall Street Journal.

Sundar Pichai devrait donc se présenter devant les leaders du parti pour leur répondre. Pour rappel, le moteur de recherche ne s'était pas fait représenter début septembre devant la commission du renseignement du Sénat américain sur les questions de manipulations d'opinion aux élections.

Via un mémo interne repris par Axios et Reuters, le patron de Google a déjà démenti les informations faisaient état de biais dans les résultats du moteur de recherche, notamment à l'encontre des conservateurs.

Copié dans le presse-papier !

De tels produits étaient déjà proposés, basés sur un Arria 10 GX. C'est donc d'un modèle plus performant dont il est aujourd'hui question.

La carte embarque 32 Go de DDR4 et 2 Go de mémoire Flash, avec un port USB 2.0. Deux liens QSFP+ sont également présents, pour un débit maximal de 100 Gb/s.

Son tarif n'a pas été dévoilé, mais HPE la proposera prochainement à son catalogue. Sa disponibilité est annoncée pour le début de l'année 2019.

Copié dans le presse-papier !

Annoncé au début de l'été, le service est désormais ouvert  à tous après une période de test. Un dispositif d'anonymisation a été mis en place pour éviter de fournir vos données à des tiers.

Il suffit d'accéder à monitor.firefox.com et d'entrer votre adresse email. Toute présence dans une fuite de données répertoriée sera alors précisée. L'outil est conçu en lien avec le projet Have I Been Pwned du chercheur en sécurité Troy Hunt, auquel Mozilla compte donner plus de visibilité.

Surtout, Firefox pourra vous tenir informé si d'autres fuites vous concernent à l'avenir. Pour le moment, aucune intégration spécifique à Firefox n'est évoquée, mais cela pourrait être le cas à l'avenir, notamment via Firefox 64.

Copié dans le presse-papier !

La sortie de ce second opus est programmée pour le 14 novembre. En attendant, Warner Bros vient de mettre en ligne une nouvelle vidéo de plus de deux minutes.

Elle est toujours pleine d'action, d'aventures et de références à l'univers de Harry Potter, notamment avec la présence d'un serpent bien connu de la saga originale.  

Copié dans le presse-papier !

La boutique d'informatique canadienne NCIX s'est déclarée en faillite en décembre 2017. Selon le chercheur en sécurité Travis Doering, cité par Naked Security, un certain « Jeff » a récupéré des ordinateurs et disques durs, écartés de la vente aux enchères du matériel de l'entreprise cette année.

Doering a découvert une petite annonce sur Craiglist de ce fameux « Jeff ». Selon ses estimations, le vendeur aurait conservé 300 ordinateurs de l'entreprise, 18 serveurs Dell PowerEdge et deux serveurs SuperMicro, en plus de 109 disques durs retirés de serveurs avant les enchères... en plus d'environ 400 disques durs divers.

Entre autres documents, ils contenaient environ 13 To de données, dont 385 000 entrées de bases de données, avec noms, adresses email, numéros de téléphone et mots de passe. 285 000 incluaient les données bancaires de clients, assure Doering.

Une autre base contenait 3,848 millions d'entrées clients, récupérées entre janvier 2007 et juillet 2010.

Les données en elles-mêmes ont été proposées 15 000 dollars. Même si les disques les contenant étaient déjà réservés par un acheteur, le vendeur commercialisait la « location d'une pièce » pour les copier.

Selon Doering, ce scénario aurait pu être évité en activant le chiffrement des disques durs, empêchant une telle extraction. Les clients ne seront sûrement jamais prévenus.

Si vous avez déjà acheté du matériel chez NCIX, mieux vaut changer vos identifiants s'ils sont similaires à ceux utilisés sur la boutique.