du 11 octobre 2017
Date

Choisir une autre édition

Windows 7, 8.1 et 10 ont reçu cette nuit de nouveaux patchs cumulatifs. Pour rappel, il s’agit d’un téléchargement unique comprenant aussi bien les nouveaux correctifs que les anciens. Toutes les versions Server depuis la 2008 sont également concernées, de même que les suites Office.

En tout, plusieurs dizaines de bulletins de sécurité sont répartis dans ces mises à jour, avec des corrections de failles dans Internet Explorer, Edge, Word, Excel, SharePoint Enterprise Server 2013 ou encore la version 2016 d’Office pour Mac. Notez que les mises à jour pour Windows résolvent aussi des bugs plus classiques.

La grande majorité de ces mises à jour se récupèrent depuis Windows Update. Si vous êtes abonnés Office 365, la suite se charge elle-même d’appliquer les correctifs. Sous macOS, Office dispose de son propre module intégré pour récupérer les dernières versions.

Patch Tuesday : nouvelles mises à jour cumulatives pour Windows et Office
chargement Chargement des commentaires...

À découvrir dans #LeBrief
Copié dans le presse-papier !

Il s'agit d'un dossier vieux de 13 ans portant sur une entente illicite des commissions facturés aux commerçants pour les paiements avec une carte.

Visa, MasterCard et plusieurs banques étaient visées par une action de groupe et un premier accord à 7,25 milliards avait été trouvé, mais il a été « annulé par une cour d’appel fédérale en 2016 et la Cour suprême des États-Unis a refusé l’an dernier de le rétablir » explique Reuters.

Le montant avait ensuite été ramené à 5,7 milliards de dollars suite à l'abandon de l'action collective par 8 000 revendeurs. Désormais, l'accord sur la table monte à 6,2 milliards. Visa paye le plus lourd tribut avec pas moins de 4,1 milliards de dollars.

Cet accord doit maintenant être validé par la justice américaine.

Copié dans le presse-papier !

Début août, le PDG de la société annonçait sur Twitter qu'il réfléchissait à sortir la société de la bourse, assurant que « le financement est assuré ». Moins de trois semaines plus tard, il faisait machine arrière.

La SEC (Securities and Exchange Commission) a déjà ouvert une enquête des vendeurs à découvert mécontents ont déposés une plainte contre Elon Musk. Aujourd'hui, c'est au tour du département de la Justice d'entrer dans la danse.

Ce dernier a en effet réclamé des documents à Tesla concernant l'annonce de son PDG, comme l'indique Reuters. « Nous n’avons pas reçu de convocation, de demande de témoignage ni aucune autre procédure officielle » affirme un porte-parole de la société. Ce dernier ajoute « respecter la volonté du DoJ d’obtenir des informations » et pense que cette histoire « sera rapidement réglée ». Selon Bloomberg, le parquet fédéral américain aurait ouvert une enquête officielle.

En bourse, le cours de l'action de Tesla joue de nouveau au yo-yo avec une baisse de 8 % environ sur la journée d'hier, passant de plus de 300 dollars à moins de 280 dollars.

Copié dans le presse-papier !

Les entreprises ayant investi dans des panneaux tactiles Surface Hub peuvent depuis hier soir y installer une version spécifique de Teams, la messagerie collaborative d’entreprise de Microsoft.

Plusieurs modes de fonctionnement sont disponibles, selon l’utilisation de Skype for Business à côté. On peut ainsi laisser Teams inerte pour qu’il ne réagisse qu’aux invitations spécifiques, passer en mode hybride mélangeant les deux lots de fonctionnalités, ou désactiver Skype pour laisser régner Teams.

Copié dans le presse-papier !

Frédérick Raynal, employé par Infogrames Entertainment (qui a fusionné avec Atari) au début des années 90, revendiquait depuis 2005 le statut de co-auteur de la franchise de jeux vidéo et avait entamé une action en justice. Il réclamait 17 puis 25 millions d'euros.

« Atari contestait être débiteur de Monsieur Raynal, mais ce litige qui s’éternisait nuisait à l’évolution de la franchise Alone in the Dark » explique Atari. Les deux parties sont finalement arrivées à un accord : « tous les droits de la franchise Alone in the Dark, y compris le droit moral, sont la propriété d’Atari et les parties ne reconnaissent aucun tort ».

En échange Raynal touche « la somme de 358 000 euros et la remise de 39 250 actions Atari détenues en autocontrôle ». Il aura également droit à une participation en cas de vente de la franchise de licence d'exploitation à un tiers.

Pour Atari, cet « accord est donc sans incidence significative sur ses comptes » car la société avait provisionné 300 000 euros au 31 mars 2018.

Copié dans le presse-papier !

L'opérateur s'appuie sur l'infrastructure de Kosc, en partie constituée d'un leg de l'hébergeur roubaisien. Ces trois offres proposent un débit descendant jusqu'à 1 Gb/s et montant jusqu'à 250 Mb/s, avec un engagement de 12 à 36 mois.

Les offres se distinguent par les services. Connect n'intègre qu'une connexion Internet, Express ajoute la téléphonie illimitée et Entreprise des comptes Exchange, une ligne fax et un nom de domaine.

Il est possible de s'inscrire à une newsletter et de tester son éligibilité. Aucune date ni prix ne sont annoncés.