du 09 janvier 2019
Date

Choisir une autre édition

Patch Tuesday : Microsoft déploie ses mises à jour de janvier

Comme chaque deuxième mardi de chaque mois, Microsoft a déployé hier soir ses correctifs pour l’ensemble des Windows supportés.

Les utilisateurs ayant l’October Update (1809) passent ainsi en version 17763.253. Les correctifs concernent notamment PowerShell, plus particulièrement les points d’accès distants. Dorénavant, ces derniers ne pourront plus fonctionner avec des comptes non-administrateur. D’autres corrections concernent Extensible Storage Engine, Edge, Windows App Platform, le noyau ou encore le Scripting Engine.

À l’exception de l’Extensible Storage Engine, on retrouve peu ou prou les mêmes changements dans les branches précédentes de Windows 10. L’April Update (1803) passe ainsi en mouture 17134.52, la Fall Creators Update (1709) en 16299.904, la Creators Update (1703) en 15063.1563, l’Anniversary Update (1607) en 14393.2724 et même la branche originelle passe en 10240.18094. Notez que les deux dernières ne sont accessibles que depuis le LTSC (Long-Term Servicing Channel).

Les moutures précédentes de Windows sont évidemment concernées. Windows 7 SP1, Windows Server 2008 R2 SP1, Windows 8.1, Windows Server 2012 et sa déclinaison R2 reçoivent tous une mise à jour cumulative reprenant en partie les correctifs pour Windows 10.

Il faut y ajouter des protections supplémentaires contre la vulnérabilité Speculative Store Bypass (CVE-2018-3639) sur les ordinateurs à base de processeurs AMD. Microsoft met à disposition une page spécifique pour les clients et une autre pour les serveurs. Ces protections s’utilisent en conjonction de celles déjà sorties pour Meltdown et Spectre Variant 2.

Comme toujours, ces mises à jour cumulatives sont disponibles immédiatement depuis Windows Update et contiennent tous les correctifs des mois précédents, si d’aventure ils n’avaient pas été installés.

chargement Chargement des commentaires...

À découvrir dans #LeBrief
Copié dans le presse-papier !

Vous êtes plutôt Vi(m) ou Emacs ? La nouvelle ne vous intéressera sans doute pas. Mais si vous êtes utilisateur de cet éditeur pour terminal, les quelques nouveautés annoncées pourraient retenir votre attention.

Car bien qu'il s'agisse d'un changement de numéro de version majeur, il n'y a pas de grand chamboulement, si ce n'est le défilement doux (une ligne à la fois) par défaut, et quelques changements dans les paramètres et raccourcis.

Comptez tout de même plus de 300 retouches depuis la mouture 3.2 sortie en novembre dernier.

Copié dans le presse-papier !

Alors que le débarquement était prévu pour ce printemps, il est désormais question du premier jour de l'été – le 21 juin – partout dans le monde.

Pour rappel, les 26 épisodes de la série seront disponibles, ainsi que deux films sortis un an après la fin de la série et particulièrement polémique pour certains fans : Death & Rebirth et The End of Evangelion.

Copié dans le presse-papier !

Le changement sera actif le 31 mars, juste avant la fermeture d'Inbox. Il est la conséquence d'une nouvelle API annoncée par Google en octobre dernier.

« Cette modification signifie que tous les déclencheurs Gmail et l’action Créer un brouillon seront supprimés d’IFTTT », explique le service. Par contre, après échange avec les équipes de Google, les actions Envoyer un email et Envoyez un email à vous-même resteront disponibles.

Selon IFTTT, les modifications apportées par Google imposent une refonte en profondeur de la manière dont Gmail est intégré. Cela aurait demandé beaucoup de ressources pour au final une expérience utilisateur dégradée.

« Nous entretenons depuis longtemps de bonnes relations avec Google et soutenons leurs efforts pour améliorer la sécurité, même si cela est une déception pour certains », affirme IFTTT.

Copié dans le presse-papier !

Alors que la bêta publique se fait toujours attendre, une version interne de développement du nouvel Edge est en ballade sur la toile.

La version est estampillée 75, contre 44 pour la mouture la plus récente, actuellement dans la version 1903 de Windows 10.

Malgré le bond, cette version est essentiellement un Chrome avec une surcouche de Microsoft. Le travail est manifestement loin d’être terminé, puisqu’elle n’embarque presque aucune spécificité d’Edge, comme les annotations sur les pages ou Application Guard.

Nous reviendrons dans la journée sur cette préversion, mais avec les pincettes de rigueur, tant le navigateur semble très incomplet en l’état. En outre, méfiance sur le téléchargement, puisqu’il l’installeur provient d’une source tierce.

Copié dans le presse-papier !

Le Centre national de la recherche scientifique, en partenariat avec le Monde, revient sur le déploiement « des lignes de détection » de KM3NeT (Cubic Kilometre Neutrino Telescope), dont le but est de détecter et étudier « les particules élémentaires les plus mystérieuses de la physique actuelle » : les neutrinos.

« Produits au cœur des étoiles lors des réactions de fusion nucléaire, ou dans l’atmosphère sous l’effet de la collision des rayons cosmiques, les neutrinos sont à la fois très abondants mais aussi très discrets : ils interagissent si peu avec la matière qu’ils traversent tout sur leur passage », expliquait récemment le CNRS.

Lorsqu'un neutrino parvient enfin à réagir avec de la matière, il produit une particule secondaire appelée muon. Cette dernière, en traversant l'eau de mer, émet un cône de lumière bleutée que le détecteur tente d'identifier.