du 27 novembre 2018
Date

Choisir une autre édition

Parrot continue sa descente aux enfers

Le fabricant le reconnaît lui-même dès la première ligne de son communiqué : les résultats sont « décevants »… et c'est peu de le dire. Alors que le drone Anafi devait lui redonner des couleurs, les finances plongent au troisième trimestre de l'année.

Le chiffre d'affaires est en baisse de 40 % par rapport à l'année dernière avec 23,4 millions d'euros contre 39,2 millions en 2017. La chute vient du marché grand public (-45 %), tandis que Parrot enregistre une hausse de 4 % chez les professionnels. Désormais, ce segment représente 40 % du CA.

La situation « reflète l’évolution du portefeuille de produits avec la forte réduction des ventes de produits historiques en fin de vie (-14,5 M€ par rapport au T3 2017) qui n’a pas pu être compensée par la commercialisation progressive, à partir de juillet 2018, du nouveau drone Parrot Anafi », explique le constructeur.

Selon Henri Seydoux, PDG de Parrot, « cette fin d’année est compliquée par une forte baisse, inattendue, du marché des drones grand public qui est intervenue au moment du lancement de notre nouveau drone ».

La sanction est immédiate en bourse : le titre plongeait en bourse de près de 50 % vendredi, après la publication des résultats. Depuis, l'action n'est pas remontée et reste aux alentours de 1,65 euro, alors qu'elle était à plus de 3,50 euros en milieu de semaine dernière. Depuis un an, l'action baisse continuellement (elle était à plus de 12 euros en septembre 2017).

chargement Chargement des commentaires...