du 18 octobre 2017
Date

Choisir une autre édition

Hier, l’hébergeur roubaisien a organisé son événement annuel afin de dévoiler ses ambitions… et elles sont nombreuses. Octave Klaba, PDG de la société, n’y va pas par quatre chemins : « Nous sommes de fait le premier cloud européen, et avons pour objectif de devenir un leader mondial dans l'optique d'offrir une véritable alternative aux géants du secteur, tant américains que chinois ».

Actuellement, OVH dispose de 27 datacenters et compte passer à 50 dans les prochaines années. Pour rappel, la société a récemment annoncé l’ouverture de nouveaux bureaux dans le monde, avec le recrutement de 1 000 personnes sur les 12 prochains mois.

Dans les mois à venir, l’offre d’OVH s’articulera autour de trois axes : OVHcloud (public, privé et hybride), OVHspirit pour les serveurs dédiés et les VPS et enfin OVHmarket pour les autres services numériques.

De nouveaux services sont également annoncés, à commencer par la prise en charge du cloud hybride HCX de VMWare : « Grâce à cette brique, nos clients peuvent désormais migrer leurs machines virtuelles VMware à chaud, sans interruption de service, d'un datacenter d'OVH à un autre ou même depuis leur propre infrastructure interne » explique Germain Masse (directeur technique OVH), comme le rapportent le Journal du Net.

Il est aussi question d'un nouvel équilibreur de charge et de la puissance de calcul pour ceux qui ont des besoins particuliers. En plus du partenariat avec Accelize sur l’accélération FPGA annoncé en juillet, il est question d’un service à base de DGX-1 de NVIDIA pour l’apprentissage profond (deep learning).

Enfin, OVH a annoncé le lancement d’un projet Open Cloud Fondation dont le but est de « promouvoir des standards ouverts et la liberté de choix dans le cloud » en fédérant un maximum d’acteurs.

OVH se réorganise autour de trois marques et lance l’Open Cloud Fondation
chargement Chargement des commentaires...