du 09 novembre 2018
Date

Choisir une autre édition

Actuellement, plusieurs hypothèses existent pour expliquer l'apparition de la vie sur notre planète. Certains pensent que des apports extraterrestres via des météorites/astéroïdes étaient nécessaires, d'autres que la Terre avait tout ce qu'il lui fallait sur place.

Le CNRS explique que « des chercheurs de l’institut de physique du globe de Paris, de l’université Paris Diderot, du CNRS et du synchrotron SOLEIL apportent un argument de premier ordre à cette dernière hypothèse ».

En analysant des échantillons prélevés par forage, « les scientifiques ont pu observer des acides aminés, molécules complexes indispensables au vivant, synthétisés abiotiquement au cours de l’altération des roches océaniques profondes provenant de l’Atlantis Massif (dorsale médio-atlantique, 30°N) ».

« C’est l’interaction entre l’eau de mer et les minéraux de ces roches, issues du manteau terrestre, ainsi que la structure en feuillet de l’argile résultant de leur altération qui ont sans doute apporté les conditions idéales pour la formation de ces constituants primaires des premières briques du vivant » indique le CNRS.

Origine de la vie sur Terre : les premières briques observées dans des roches océaniques profondes
chargement Chargement des commentaires...