du 05 avril 2018
Date

Choisir une autre édition

Orange rappelle son téléphone Hapi 30 à cause d'un DAS trop élevé

Depuis mi-mars, l'opérateur prévient les clients concernés par courrier en leur proposant un échange contre un autre modèle, comme l'explique 60 millions de consommateurs. En cause : « des mesures réalisées par l'agence nationale des fréquences ont permis de détecter un dépassement de la norme du débit dite d'absorption spécifique du tronc (DAS) fixée à 2 W/kg ».

La société tente de rassurer et explique qu'il faut se trouver « dans un cas d’usage rarissime : l’envoi d’un MMS sous couverture réseau 2G, alors que le clapet du mobile est fermé et qu’il est plaqué contre le corps ». L'opérateur affirme également que « cette non-conformité ne présente aucun risque pour la santé ou la sécurité ».

De son côté, 60 millions de consommateurs ajoute que 0,3 % des clients sont concernés en se basant sur des déclarations de l’opérateur, « ce qui représenterait tout de même environ 90 000 personnes ».

Pour rappel, Gilles Brégant, directeur général de l'ANFR, nous expliquait récemment que ses équipes avaient identifié des téléphones hors des normes lors des tests. Les procédures étaient en cours, et l'agence n'excluait pas de prononcer prochainement des sanctions. Il semblerait que ce soit chose faite. Nous attendons désormais la publication de l'ANFR sur ce sujet.

chargement Chargement des commentaires...